Vidéos A la une
Marc Trévidic avait mis en examen Larossi Abballa en 2012, le jihadiste qui a assassiné le couple de policiers des Yvelines. "Je me souviens que dans le dossier il y avait un bout de papier avec des repérages de commissariats, je crois même qu'il y avait des mosquées (...) Le projet immédiat c'était d'aller s'entrainer au Waziristan, zone frontalière du Pakistan et d'Afghanistan qui était tenue par al Qaeda. L'entraînement a pour but de passer à l'action après, ce n'est jamais anodin", a expliqué le Ancien vice-président chargé de l'instruction au pôle antiterroriste du tribunal de grande instance de Paris dans une interview accordée à Ruth Elkrief sur BFMTV, ce vendredi.
Vidéos A la une
Ancien vice-président chargé de l'instruction au pôle antiterroriste du tribunal de grande instance de Paris, Marc Trévidic a mis en examen Larossi Abballa en 2012, avant qu'il ne soit condamné en 2013. Le profil du tueur du couple de policiers des Yvelines l'avait inquiété. "C'était quelqu'un d'hermétique, il était impossible d'ouvrir un dialogue. (...) Il était complétement fermé. Il ne répondait pas aux questions, il niait tout. Il était dans une position de fermeture totale", raconte le juge. "Ça fait partie des personnes pour lesquelles quand on a fini l'instruction on se dit nécessairement qu'on le reverra", se souvient-il dans une interview accordée à Ruth Elkrief pour BFMTV.
Vidéos A la une
Le procureur de la République de Paris a tenu une conférence de presse ce mardi, au lendemain du meurtre d'un couple de policiers à Magnanville, dans les Yvelines. Le meurtrier présumé, Larossi Abballa, a été tué par les hommes du Raid. Après plusieurs fouilles dans la maison, les enquêteurs ont pu saisir "une liste de cibles mentionnant des personnalités ou des professions: rappeurs, journalistes, policiers ou personnalités publiques", a détaillé François Molins. "Un coran, une djellaba blanche, deux livres intitulés 'La croyance authentique' et 'L'explication des trois fondements'" ont également été retrouvés dans le véhicule du forcené.
Publicité