Vidéos à la une
Aucune mesure concernant la rémunération, promotion ou mutation d'un fonctionnaire ne pourra être prise s'ils ont relaté des faits " susceptibles d'être qualifiés de conflit d'intérêt ", à partir du moment où ils l'ont fait " de bonne foi et après avoir alerté en vain " la hiérarchie. C'est ce que prévoit le projet de loi sur la déontologie des fonctionnaires, en examen dans l'hémicycle à partir de mercredi. LCP a interrogé le professeur Christian Marescaux en conflit avec son employeur, les Hôpitaux universitaires de Strasbourg, pour ses alertes concernant les retards de prises en charge aux urgences. En cause une priorité accordée, selon le professeur, à des consultations privées très bien rémunérées. Un reportage de Jean-Baptiste Daoulas. La députée socialiste des Yvelines, Françoise Descamps-Crosnier, est la rapporteure du projet de loi. Invitée de politique Matin sur LCP, elle précise les contours du volet sur les lanceurs d'alertes.
Vidéos à la une
Débat après le documentaire "Wikileaks, enquête sur un contre-pouvoir", avec en invités : - Jean-Louis Roumégas, Député Ecologiste de l'Hérault - Philippe Houillon, Député Les Républicains du Val-d'Oise - Yves Eudes, Grand reporter au Monde - Stéphanie Gibaud, ancienne responsable marketing et communication chez UBS
Publicité