Vidéos à la une
Le ministère de l'Intérieur a ordonné mercredi la fermeture d'une mosquée à Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne. Cette mesure a été prise dans le cadre de l'état d'urgence, la police a perquisitionné le bâtiment. Le site aurait servi de base arrière à des rabatteurs qui endoctrinaient des jeunes et les envoyaient combattre en Syrie. L'ancien imam soupçonné d'avoir endoctriné une dizaine de jeunes a quitté la France en janvier. Mais la police a assigné à résidence neuf fidèles qu'elle soupçonne de prêcher un discours pro jihad. La mosquée de Lagny restera fermée jusqu'à la fin de l'état d'urgence. La semaine dernière deux mosquées avaient déjà été fermées à Lyon et en région parisienne.
Vidéos à la une
Une mosquée de Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne, a été fermée ce mercredi à la suite de perquisitions et de 22 interdictions de sortie du territoire. "On savait que dans cette mosquée il se passait des choses, mais on ne pouvait pas avoir d'informations supplémentaires. Ce sont les service de surveillance du territoire qui gèrent ces sujets", a expliqué Yves Albarello, député Les Républicains du département.
Publicité