Vidéos A la une
Cinq ans après le meurtre et la découverte du corps démembré de Lætitia Perrais, 18 ans, près de Pornic en Loire-Atlantique, le procès en appel de Tony Meilhon a débuté ce mardi à Rennes. Condamné en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité assorti d'une mesure de rétention, Tony Meilhon a fait appel pour éviter la rétention de sûreté. Cette mesure prévoit que les criminels puissent être maintenus en détention, une fois leur peine purgée, s'ils sont encore considérés comme dangereux et qu'ils présentent une probabilité très élevée de récidive. Pour son avocat, Tony Meilhon est prêt à s'expliquer, alors qu'il a toujours affirmé avoir tué involontairement la jeune fille.
Vidéos A la une
Le procès de Gilles Patron s’ouvre ce matin. C’est lui qui a accueilli Laetitia Perrais, jeune fille de 18 ans tuée et mutilée par Tony Meilhon en janvier 2011. Gilles Patron avait à...
Vidéos A la une
L'avocate générale a requis mercredi la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine de sûreté de vingt-deux ans contre Tony Meilhon, jugé depuis le 22 mai pour le meurtre et le démembrement de Laetitia Perrais. L'avocate de la soeur de Laëtitia, Cécile De Oliveira était l'invitée de BFM STORY.
Société
Après plus de dix jours d’audience à huis-clos, le verdict a été rendu ce mercredi par la Cour d’assises de Loire-Atlantique pour l’affaire du meurtre de Laetitia Perrais. Tony Meilhon a été condamné à la réclusion à perpétuité assortie d’une période de sureté de 22 ans.
Publicité