Vidéos A la une
Emoi après l'évacuation musclée des migrants installés rue Pajol, dans le 18ème arrondissement de Paris. Plus de quatre-vingts migrants ont été délogés, et emmenés au commissariat, où il leur a été demandé, s'ils voulaient solliciter l'asile. Une quarantaine de militants, de riverains et une poignée d'élus sont venus les soutenir face à de nombreux CRS. Les migrants, des Erythréens, des Soudanais et des Ethiopiens pour la plupart, dormaient là depuis plusieurs jours faute d'endroit où aller après l'évacuation, le 2 juin, par la police, d'un campement proche de La Chapelle. Face à cet afflux de migrants, la France semble désemparée. Selon le HCR, depuis le début de l'année 2015, 103 000 personnes sont arrivées en Europe via la Méditerranée. Conséquence : la Commission européenne appelle à la solidarité des pays membres de l'Union. Ainsi la Commission souhaite que la France accueille 6 750 demandeurs d'asiles et 2 375 réfugiés. Une demande refusée par Paris. Samedi, lors d'une visite à Menton, le Premier ministre, Manuel Valls, a affirmé qu'il était opposé à l'instauration de " quotas de migrants ". La France, estime en faire déjà beaucoup. " 5.000 réfugiés syriens et 4.500 Irakiens ont été accueillis en France depuis 2012 ", a rappelé Manuel Valls ce week-end. Alors la France doit-elle accepter " les quotas de migrants " imposés par Bruxelles ? Arnaud Ardoin et ses invités en parlent ce soir dans " Ça Vous Regarde " Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche Catherine de Wenden, directrice de recherche au CNRS, docteur en science politique de Sciences Po. Auteure de "l'Atlas mondial des migrations. Nouvelle édition", Paris, Autrement, 2012, 96 p. (Coll. Atlas/Monde) Arno Klarsfeld, ancien président de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, avocat et membre du Conseil d'Etat - Aurélien Legrand, directeur de campagne de Walleyrand de Saint Just pour l'Ie-de-France. Chargé de la communication de la fédération Front national de Paris. Question jdd : la France doit-elle accepter " les quotas de migrants " imposées par Bruxelles ?
Société
Le démantèlement du campement de migrants situé boulevard de La Chapelle à Paris pour des raisons sanitaires a commencé ce jeudi. En cause, une épidémie de gale.
Société
La première salle de shoot parisienne devrait voir le jour dans le Xe arrondissement, boulevard de la Chapelle.  Un accord serait même en passe d’être signé entre la mairie et la SNCF qui prêterait ce lieu pour trois ans.
Publicité