Culture
Les technologies de pointe en matière d'imagerie infrarouge ont pu révéler le 10 juin dernier que, sous les couches de peintures de La chambre bleue de Pablo Picasso, se cachait un mystérieux homme barbu. Plus si mystérieux depuis ce mardi en tout cas.
Publicité