Vidéos à la une
Le Népal commémore le premier anniversaire du séisme qui a fait 9.000 morts, plus de 20.000 blessés et détruit quelque 600.000 maisons. La catastrophe avait dévasté le pays, ébranlant des temples dont la reconstruction n'a toujours pas commencé à cause de divergences administratives et politiques. Par ailleurs le blocus à la frontière indienne a rendu difficile l'approvisionnement en gaz et en pétrole, empêchant ainsi les hôtels de chauffer leurs locaux. L'industrie touristique népalaise est au plus mal, alors qu'elle est la deuxième source de revenus de l'Etat.
Vidéos à la une
Quelques semaines après les deux forts tremblements de terre qui ont frappé le Népal, des répliques presque quotidiennes continuent de secouer...
Vidéos à la une
Le mariage d'Eugénie Prouvost a été célébré vendredi dans un contexte douloureux. Cette Française, qui travaille pour une ONG à Londres, a en effet épousé son compagnon d'origine népalaise un peu moins d'une semaine après le terrible séisme qui a frappé Katmandou. Initialement prévue le 25 avril, la célébration a été reportée à cause du tremblement de terre. Mais la jeune femme a tenu à le célébrer le plus vite possible, dans la capitale népalaise. Une façon de se rappeler que la vie doit continuer. Le dernier bilan du tremblement de terre fait état de plus de 6 600 morts. Samedi, le gouvernement népalais a déclaré qu'il n'espérait plus retrouver des survivants.
Vidéos à la une
Katmandou - 1er mai - Ces images ont été filmées par un drone, vendredi. Elles témoignent du chaos dans lequel est plongé la capitale népalaise, ravagée par le séisme du 25 avril. Selon les derniers bilans, le tremblement de terre a fait au moins 6 200 morts et 159 Français manquaient toujours à l'appel, vendredi.
Vidéos à la une
Martine Bassereau, ambassadrice de France au Népal, affirme vendredi 1er mai que la France reste sans nouvelles de 160 ressortissants au Népal, après le terrible séisme qui a fait plus de 6.200 morts. Sur BFMTV, elle invite les Français au Népal à se signaler auprès de leurs familles et de l'ambassade.
Vidéos à la une
Les sauveteurs ont sorti vivant un adolescent des décombres d'une pension de Katmandou, cinq jours après le séisme meurtrier qui a tué environ 5.500 personnes au Népal et détruit une bonne partie du pays. Les envoyés spéciaux de BFMTV Sarah Boulanger et Clément Dalmar ont assisté à ce miracle.
Vidéos à la une
Un avion français transportant 206 rescapés du séisme au Népal, dont 26 blessés, s'est posé ce jeudi matin sur le tarmac de l'aéroport de Roissy. Quasiment tous sont français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, était présent pour les accueillir à leur descente d'avion. Une cellule psychologique a été installée dans le terminal 3 de l'aéroport où les rapatriés ont pu attendre leurs proches.
Vidéos à la une
Un avion français transportant 206 rescapés, dont 26 blessés, du séisme au Népal s'est posé ce jeudi matin sur le tarmac de l'aéroport de Roissy. Une fois descendus de l'avion, certains rapatriés se sont plaints de l'encadrement de l'ambassade de France à Katmandou. "Quand elle nous a fermé la porte, il y a l'ambassade d'Angleterre qui nous a accueilli", révèle Laurent, un des rescapés. "C'était lamentable! Il y a beaucoup de Français qui ont dormi dehors. Ils n'ont absolument pas géré", critique le jeune homme. Le rapatrié s'insurge même du "carnaval" au pied de l'avion à Roissy, "avec Fabius qui attend les blessés, les caméras, les photos". "C'est vraiment du foutage de gueule", conclut Laurent.
Vidéos à la une
KATMANDOU - 29 avr 2015 - L'espoir est mince, mais pour ces hommes, pas question d'abandonner. Et pour cause. Tôt ce matin, la chance a souri aux équipes françaises déployées au chevet des secours népalais. Quatre jours après le violent séisme qui a secoué le pays, ils ont réussi à sortir un survivant, coincé sous les débris d'un hôtel qui s'est écroulé à Katmandou. Très affaibli après plusieurs jours sans boire ni manger, le blessé a été conduit à l'hôpital. Des victoires comme celles-ci, les secours français espèrent bien en remporter d'autres. Alors ils fouillent sans relâche sous les décombres de la capitale népalaise, ravagée par le tremblement de terre tout comme une grande partie du reste du pays. Selon un bilan provisoire, le séisme a tué au moins 5000 personnes.
Vidéos à la une
Cinquante-cinq humanitaires et 20 tonnes d'aide. Un deuxième avion français a décollé ce mardi après-midi de Paris pour Katmandou, la capitale du Népal. Trois jours après le puissant séisme qui a dévasté le pays et fait au moins 5.000 morts, les secouristes ont l'espoir de retrouver quelques survivants. A bord de l'avion, des médecins, des techniciens de catastrophe, des humanitaires, mais aussi deux chiens. Leur odorat est précieux pour avoir une chance de sortir des rescapés de sous les décombres.
Vidéos à la une
Des briques et des planches sur la chaussée. Plusieurs bâtiments de la place Durbar se sont effondrés sur eux-mêmes lors du violent séisme qui a frappé le Népal samedi 25 avril 2015. Le lieu, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, a été érigé entre les XIIe et XVIIIe siècles. Les édifices constituent "une symbiose unique de l'hindouisme, du bouddhisme et du tantrisme", détaille le site de l'Unesco.
Vidéos à la une
KATMANDOU - 27 avril 2015 - Alors que le bilan humain ne cesse de s'alourdir au Népal, les images tournées par un drone au-dessus de Katmandou laissent entrevoir les dommages immenses subis par le patrimoine népalais. Dans le centre historique, des temples et des palais effondrés se succèdent. La place Durbar, classée au patrimoine mondial de l'humanité offre un spectacle de désolation. Plusieurs bâtiments érigés entre le XIIème et le XVIIème siècle sont méconnaissables. Idem pour le temple des singes, sur les hauteurs de Katmandou, l'un des plus anciens sites bouddhistes du Népal. Le célèbre dôme doré a résisté mais pas l'une des tours, effondrée sur elle-même.
Vidéos à la une
Face au chaos, l'aide internationale s'organise. Deux jours après le tremblement de terre qui a secoué le Népal, faisant au moins 3.700 morts dont deux Français, les équipes humanitaires internationales débarquent en nombre sur place, munies d'équipement spéciaux et accompagnées de chiens renifleurs. Parmi elles, des équipes français, équipées notamment de caméras thermiques et de sondes, pour aider les recherches.
Vidéos à la une
Les rues de Katmandou montrent la dévastation causée par le tremblement de terre de magnitude 7,8 et par les répliques, ces choques causés par...
Vidéos à la une
Les équipes d'ONG françaises, comme 'Médecins du Monde', 'Handicap International' et 'Action contre la Faim' sont à pied d'œuvre, mais ont...
Vidéos à la une
Katmandou s'est réveillée sous les décombres au lendemain du terrible tremblement de terre qui a frappé samedi le Népal. Selon les responsables népalais, le bilan global dépasse les 2 000 morts, tués essentiellement au Népal, mais aussi en Inde et au Tibet. Le séisme, d'une magnitude de 7,8 s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou mais il a été ressenti dans toute la zone. De nombreux bâtiments ont été détruits, comme la tour historique de Dharahara l'une des attractions touristiques majeures de Katmandou. Les États-Unis, comme de nombreux pays européens et asiatiques, ont dépêché sur place des équipes d'urgence. Les survivants ont passé la nuit dehors, malgré le froid, de peur d'être écrasés dans les bâtiments. Toute la zone est encore victime de violentes répliques. Dimanche, l'une d'elle a atteint une magnitude de 6,7.
Vidéos à la une
Un puissant séisme de magnitude 7,9 s'est produit samedi matin au Népal. Le dernier bilan fait déjà état de 449 morts, selon la police. Des habitants pris de panique se sont précipités dans les rues au moment du séisme qui s'est produit à l'heure du déjeuner, vers midi. De nombreux bâtiments ont été détruits, comme la tour historique de Dharahara à Katmandou. Une dizaine de corps ont été extraits de ses ruines. Le tremblement de terre s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, mais les secousses ont été ressenties jusqu'à New Delhi, la capitale de l'Inde voisine. En 2011, un séisme de magnitude 6,9 avait ébranlé le nord-est de l'Inde, secouant le Népal, et faisant 110 morts.
Vidéos à la une
Un avion de la compagnie Turkish Airlines a raté son atterrissage ce mercredi 3 mars se crashant dans un champ à côté de la piste. Un blessé léger est à déplorer. L'avion en provenance d'Istanbul a glissé sur la piste d'atterrissage...
Vidéos à la une
Le tourisme est certainement l'un des secteurs qui rapporte le plus à Katmandou. Cependant, il y en a d'autres qu'on connait moins, celui de la...
Publicité