Vidéos à la une
Les attaques terroristes sont de nouveau tristement d'actualité. Dix-neuf civils, dont dix-sept touristes ont trouvé hier aujourd'hui à Tunis. Deux hommes armés de kalachnikovs ont ouvert le feu sur un bus de touristes à proximité du Parlement tunisien. Ils se sont ensuite retranchés dans le Musée de Bardo, dans lequel se trouvait alors près d'une centaine de touristes. Une grande partie des visiteurs a été immédiatement évacuée, mais un certain nombre s'est retrouvé pris en otage. Un assaut de la police met fin à la prise d'otage, qui se solde par la mort d'un policier et des deux terroristes. Tous les otages sont alors évacués. Mais le bilan fait état d'une quarantaine de blessés, dont 8 français. Pionnier des printemps arabes, le pays avait déjà connu des violences face à la montée de groupes islamistes. Ces dernières années, des dizaines de policiers et militaires ont été victimes d'attentats perpétrés par des groupes terroristes. Des Tunisiens combattant avec le groupe État islamique avaient notamment menacé leur patrie ces derniers mois. La Tunisie craint également que le chaos de son voisin libyen s'importe sur son territoire. Comment lutter efficacement face à la montée des extrémismes ? Quelles mesures préventives peuvent empêcher de nouveaux attentats ? La stabilité démocratique de la Tunisie est-elle menacée ? Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde. Invités : Georges Fenech, député UMP du Rhône Karim Azouz, ancien consul général de Tunisie à Paris et membre d'Ennahdha France Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes - Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret Question JDD : Continuerez-vous à voyager dans les pays du Maghreb ?
Publicité