Vidéos à la une
KANO (nord du Nigeria) - 29 nov 2014 - L'émir de Kano, plus grande ville du nord du Nigeria a effectué samedi une visite à la grande mosquée, ensanglantée la veille par un terrible attentat suicide. Bilan: 120 tués et près de 300 blessés. Deux kamikazes se sont fait exploser à l'entrée de l'édifice lors de la prière du vendredi tandis que des hommes armés tiraient sur les fidèles qui tentaient de s'enfuir. A l'intérieur, des murs et des sols encore crépis de sang, et des tapis éparpillés. Une scène apocalyptique qu'il faut nettoyer pour continuer à prier a lancé, imperturbable l'émir. Très écouté par l'importante communauté musulmane du pays, Mohamed Sanusi II avait déjà appelé la semaine précédente la population du nord du Nigeria à prendre les armes contre Boko Haram. Suspectée d'être derrière l'attaque, la secte poursuit une série d'atrocités contre les chrétiens du nord du pays mais aussi contre les musulmans qui s'opposent à sa progression. L'appel à l'autodéfense de Mohamed Sanusi II, second responsable musulman du Nigeria est exceptionnel. Il démontre l'exaspération croissante à l'encontre du gouvernement nigérian incapable de juguler la menace Boko Haram.
Publicité