Vidéos A la une
Il y a presque cinq ans, la Libye était libérée de l'égide de Kadhafi. Aujourd'hui, le pays est dans la tourmente. Pas d'armées, pas de polices, pas d'institutions, pas d'État, ce sont 700.000 milices et tribus qui occupent le terrain. Le territoire est fragmenté et dirigé par deux gouvernements rivaux. Le premier à Tobrouk reconnu par la communauté internationale et soutenu par des libéraux et d'anciens kadhafistes. Le deuxième à Tripoli est un gouvernement autoproclamé, soutenu par des milices révolutionnaires et des islamistes modérés. Daech profite de cette division et monte en puissance depuis plus d'un an. Ils seraient plus de 3.000, ils contrôlent déjà la ville de Syrte et cherchent à s'étendre vers l'Est pour acquérir le pétrole libyen. La question d'une intervention de la communauté internationale reste en suspens.
Société
L’appareil de l’ancien dictateur libyen, en stationnement dans un aéroport du sud de la France, est disputé par plusieurs personnes pour sa revente. 
Vidéos A la une
Brigitte Kuster, la maire du 17e arrondissement de Paris, revient sur l'engagement politique et militaire à l'époque en Libye qui avait entraîné la chute de Kadhafi. Une situation applaudie à l'époque et qui est aujourd'hui remise en cause par de nombreuses personnes car la situation a empiré dans le pays.Valait-il mieux laisser l'ancien dictateur en place demande-t-elle ?
International
Le gouvernement libyen a préféré le stationner dans le sud de la France pour qu’il ne tombe pas dans les mains de milices. 
Politique
Un documentaire diffusé ce jeudi soir sur France 3 révèle les coulisses de la relation politique entre les deux hommes. De la lune de miel à la guerre ouverte, découvrez les secrets de leur liaison.
Vidéos A la une
"On a un dossier qui se réduit simplement à justifier de l'acquisition de deux tableaux il y a 22 ans, et de leur réalité et éventuellement de leur déclaration fiscale, ce qui somme toute, reste quelque chose qui se dégonfle tout à fait dans ce dossier présenté comme faramineux", a déclaré l'avocat de Claude Guéant.
Politique
Dans l'enquête portant sur l'authentification du document publié par Mediapart concernant le supposé financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, plusieurs versions s'affrontent. Plus de détails.
Vidéos A la une
Politique Première: Hervé Gattegno revient, ce vendredi 26 septembre, dans sa chronique politique quotidienne sur les derniers rebondissements dans l'enquête sur un possible financement libyen à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Les nouveaux éléments recueillis par les juges entachent la crédibilité du document accusant l'ancien président d'avoir reçu des fonds du colonel Kadhafi. Lors de son audition, Moussa Koussa, supposé signataire du document et ancien chef des services de renseignements libyens, a certifié que sa signature a été contrefaite.
Politique
Selon Charlie Hebdo, un témoignage recueilli par les policiers de l’office anti-corruption corrobore la thèse de versements en liquide pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.
Politique
Nouvelle révélations dans l'affaire des "écoutes". Selon Le Monde qui révèle l'affaire, Nicolas Sarkozy aurait fait pression sur le contre espionnage français dans le but d'obtenir des informations concernant l'instruction sur le financement libyen de sa campagne en 2007. Le patron de la DCRI a confirmé aux juges avoir reçu des appels de l'ancien chef de l'État à ce sujet.
Vidéos A la une
"Nous affirmons qu'il y a eu un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par le pouvoir libyen, à hauteur de 50 millions d'euros." a lancé Edwy Plenel dans les Grandes Gueules jeudi 26...
Politique
Une information judiciaire vient d’être ouverte ce vendredi par le parquet de Paris. La justice cherche à savoir si Nicolas Sarkozy a bénéficié d’un soutien financier de la part du régime libyen durant sa campagne de 2007.
Publicité