Revue du web
Avec Atlantico
"Il y a bien eu un photographe dépêché sur place pour prendre ces clichés. Dans quel but ? Par qui ? Ces images semblent avoir été préparées" a déclaré le député de l'Essonne au Figaro.
Société
Depuis la diffusion d'images montrant des policiers interpeller une femme voilée sur une plage à Nice, des doutes sont apparus quant à l'authenticité de la scène capturée par un photographe professionnel. Explications.
Vidéos Argent/Bourse
Invité politique d'Arlette Chabot, ce mardi, Julien Dray s'est exprimé sur l'organisation ce lundi du premier grand meeting du mouvement "En marche" d'Emmanuel Macron. En donnant raison à François Hollande de l'avoir choisi comme ministre de l'Économie, le conseiller régional PS d'Île-de-France s'est joué d'un petit lapsus.
Vidéos Argent/Bourse
Invité politique d'Arlette Chabot, ce mardi, Julien Dray s'est exprimé sur l'organisation ce lundi du premier grand meeting du mouvement "En marche" d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie sera-t-il candidat à la présidentielle ? Pour le conseiller régional PS d'Île-de-France, "il faut jouer collectif".
Vidéos Argent/Bourse
Invité politique d'Arlette Chabot, ce mardi, Julien Dray s'est exprimé sur l'organisation ce lundi du premier grand meeting du mouvement "En marche" d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie sera-t-il candidat à la présidentielle ? Pour le conseiller régional PS d'Île-de-France, "Il ne sera pas candidat".
Politique
Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.
Vidéos A la une
Face notamment à quatre Français, François Hollande va tenter ce jeudi de convaincre et d'expliquer son action dans le cadre de l'émission "Dialogue citoyen". Alors qu'à un an de la présidentielle les mauvais sondages s'accumulent et la majorité se divise, son avenir politique semble plus que jamais en suspens. Pour Julien Dray, il s'agit là d'une occasion d'"expliquer ce quinquennat et la manière dont les choses se sont passées".
Vidéos A la une
Julien Dray a salué dimanche dans BFM Politique le bilan de François Hollande à la tête de la France. Pour le député socialiste de l'Essonne, le président de la République " n'a pas trahi le mandat confié par les Français", et pourrait tout à fait se présenter à sa propre succession en 2017.
Vidéos A la une
Le député socialiste de l'Essonne Julien Dray était l'invité de BFM Politique, où il a donné son avis sur le mouvement "Nuit debout". Selon lui, les revendications des occupants de la place de la République sont tout aussi représentatifs du socialisme que le mouvement "En marche" d'Emmanuel Macron.
Vidéos A la une
Invité du Grand Jury sur LCI dimanche, le conseiller régional PS d'Île-de-France Julien Dray a apporté son soutien au président François Hollande et veut voir le chef de l'Etat se représenter en 2017. "C'est un bon président pour la France" a-t-il notamment déclaré.
Vidéos A la une
Dimanche, Patrick Kanner, le ministre de la Ville a estimé qu'il y avait des "Molenbeek français", des quartiers en proie à la radicalisation religieuse où se développeraient des réseaux terroristes. Julien Dray refuse ces comparaisons, même s'il reconnait une ghettoïsation sociale.
Vidéos A la une
Interrogé sur le remake de l'affiche de la présidentielle en 2017, Julien Dray, conseiller régional de l'Île-de-France a estimé que le débat ne devait pas se faire autour des personnes mais plutôt des idées.
Vidéos A la une
Si la série "Baron Noir" a été saluée par la critique et les spectateurs, Julien Dray, lui, n'apprécie pas vraiment la série. Écrite par un de ses anciens collaborateurs, le feuilleton met en scène les magouilles politiques d'un ponte du Parti socialiste, et les analogies sont faciles à faire...
Vidéos A la une
Le trafic de drogue à l'origine du terrorisme ? C'est ce que semble penser Julien Dray. Le conseiller régional d'Île-de-France était l'invité du Grand Jury dimanche. Selon lui, il existe un lien entre le trafic de stupéfiants dans certains quartiers, et la radicalisation des jeunes délinquants.
Vidéos A la une
Julien Dray, conseiller régional d'Île-de-France était l'invité du Grand Jury. Il est revenu sur les attentats de Bruxelles, et a exprimé la nécessite d'avoir un débat théologique sur l'Islam.
Vidéos A la une
Julien Dray, conseiller régional PS d'Ile-de-France, était l'invité Les Indés-LCI-Metronews ce jeudi. "Je considère qu'il y a eu un apport d'Emmanuel Macron. Je pense qu'il est utile au gouvernement. On a besoin qu'il soit renforcé dans ses prérogatives", affirme Julien Dray. "Si on veut que ça marche, il faut aller jusqu'au bout".
Vidéos A la une
Si certains doutes de l'allégeance politique d'Emmanuel Macron, ce n'est pas le cas de Julien Dray. Invité de BFMTV, le conseiller régional d'Ile-de-France, estime que le ministre de l'Economie est "un homme sincèrement de gauche". Le socialiste prévient : "Si vous commencez à classifier Macron avec les schémas traditionnels gauche-droite, vous n'allez pas vous en sortir". Selon lui, Emmanuel Macron représente "un gauche moderne", "volontaire", "réformiste" et "pragmatique".
Vidéos A la une
Invité de BFMTV Julien Dray, conseiller régional PS d'Ile-de-France, s'est dit favorable à une primaire de "toute la gauche" en vue des élections présidentielles de 2017. "Si la primaire sert à régler les comptes (...) elle n'a aucun intérêt" a-t-il prévenu. En revanche, "si elle sert à avoir un vrai débat, elle est utile". Julien Dray souhaite "un cadre véritable de débat" pour "ne pas recommencer le 21 avril 2002".
Vidéos A la une
Invité ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Julien Dray a évoqué la personnalité du ministre de l'Économie, Emmanuel Macron. "C'est une fraîcheur dans la politique", a assuré le conseiller régional PS d'Ile-de-France. "Il dit les choses à sa manière et sa manière est plutôt honnête", a-t-il remarqué.
Politique
La question se pose depuis que Julien Dray a déclaré dimanche soir qu’une "nouvelle période politique" s’ouvrait au lendemain des régionales et que le PS lancerait bientôt "un nouveau projet" avec "vraisemblablement le nom du parti".
Vidéos A la une
Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin sur BFMTV et RMC, Julien Dray est revenu sur les résultats du premier tour des élections régionales. "Il y a une force Front national, mais pas de progression en termes de voix. On voit une grande mobilisation de l'électorat frontiste, contrairement aux autres", a analysé le fondateur de SOS racisme. Le vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France a tenu à citer Spinoza pour évoquer son sentiment après les élections: " Ni rire ni pleurer, mais comprendre".
Vidéos A la une
Le vice-président PS du Conseil régional d'Ile-de-France, Julien Dray, était l'invitée d'Apolline de Malherbe mardi matin sur BFMTV et RMC. Dix ans après les émeutes en banlieue, le co-fondateur de SOS racisme refuse d'être défaitiste. "La banlieue française a changé de visage (...) Une partie des jeunes dans les cités ont dit 'maintenant il faut aussi qu'on s'en sorte par nous-même'", a assuré le candidat tête de liste du PS aux élections régionales dans le Val-de-Marne.
Politique
François Hollande souhaite rester discret sur le lieu de ses prochaines vacances. Interrogé sur la question, Julien Dray, conseiller régional au PS, a répondu de façon inattendue.
Vidéos A la une
Julien Dray, secrétaire national du PS, a exprimé dimanche sur BFMTV son désaccord avec l'emploi de l'expression "guerre de civilisation" par Manuel Valls après les attentats de vendredi, qui risque selon lui de favoriser "un affrontement" avec l'islam. "J'ai un doute" sur l'intérêt d'user de cette expression "parce que je ne crois pas que la civilisation arabo-musulmane est une menace par rapport à la civilisation judéo-chrétienne. Je n'aurais pas utilisé cette expression", a déclaré Julien Dray, qui juge préférable de parler de "salafisme intégriste".
Vidéos A la une
Julien Dray, secrétaire national du PS, s'est dit "scandalisé" par les écoutes de la NSA, jeudi sur LCI-Radio Classique. "On avait beaucoup d'espoir dans la présidence d'Obama", a-t-il dit. "Et on découvre finalement que les choses ont continué comme si de rien n'était".
Vidéos A la une
Débat en présence de : - Georges Marc Benamou, journaliste, producteur de cinéma, auteur de " Le dernier Mitterrand " (Plon) trois temps et toujours beaucoup de mouvements. - Julien Dray, vice-président du Conseil régional d'Ile de France, en charge de la culture - Serge Raffy, journaliste politique à l'Obs, auteur de " Le Président : François Hollande, Itinéraire secret " (Fayard)
Vidéos A la une
Le parlement du PS se réunit samedi pour enregistrer les motions en prévision du congrès de Poitiers, les 5 et 7 juin. Pour Julien Dray, vice-président socialiste du conseil régional d'Ile-de-France, la "vraie question" est celle de "l'identité de la gauche aujourd'hui".
Vidéos A la une
Invité de BFMTV lors de la soirée électorale du second tour des départementales, Julien Dray a réagi à la vive colère de son ami Jérôme Guedj qui s'en prenait à la gauche et à Manuel Valls après sa défaîte. "Une bataille politique ne se gagne pas qu'à la télévision" lui a répondu Julien Dray qui estime que Jérôme Guedj et son équipe n'ont pas été assez "dynamiques et inventifs" sur le terrain.
Politique
Invité mardi par i-Télé, Julien Dray n'a pas su nommer le ministre de la Ville. Une situation embarrassante dans laquelle s'est retrouvé aujourd'hui Christian Estrosi.
Vidéos A la une
"Il n'y a pas de candidat naturel pour 2017" a estimé Julien Dray, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France, ce jeudi sur BFMTV et RMC. Il a cependant ajouté: "c'est vrai que François Hollande a un avantage par rapport aux autres". Face à Jean-Jacques Bourdin, il a donc insisté sur le fait qu'il fallait une primaire à gauche.

Pages

Publicité