Vidéos à la une
Samedi 8 août, la justice a décidé de renvoyer huit personnes en correctionnelle pour sabotage et non pour charges d'entreprise terroristes. L'affaire remonte à 2008 avec des lignes sabotées de la SNCF et la mise en cause d'une communauté de Tarnac.
Publicité