Vidéos à la une
Comme attendu, le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire de Julian Assange a publié ce vendredi matin sa décision en faveur du fondateur de WikiLeaks. Il doit être indemnisé par le Royaume-Uni et la Suède, qui s'y refusent. De fait, une bataille politique et juridique va s'ouvrir rapidement, comme l'explique la correspondante de LCI Catherine Jentile de Canacaude.
Publicité