Vidéos à la une
Le mois de juillet a été historiquement le plus chaud sur Terre cette année, depuis les relevés des températures en 1880. Le responsable est tout trouvé: c'est l'homme. Un courant chaud du Pacifique sud, baptisé El Nino, n'arrange rien. Il réchauffe les océans et crée un dérèglement du climat. A trois mois de la conférence de Paris, ce constat inquiète.
Publicité