Vidéos A la une
Manuel Valls inaugurait dimanche la nouvelle muséographie du Mémorial des martyrs de la déportation, à Paris. Lors de son discours, le Premier ministre a de nouveau appelé à combattre le terrorisme islamiste, "nouvelle idéologie du chaos" après celle qui a sévit lors de la Seconde guerre mondiale. "Bien sûr, les comparaisons historiques ont leurs limites. Mais ne nous trompons pas : le combat qui fut livré, hier, contre l'infâme, nous devons le livrer, aujourd'hui, à notre tour", a insisté le chef du gouvernement.
Société
Le Journal du Dimanche a publié une grande enquête sur les préjugés à l’égard des juifs et des musulmans assortie de sondages qui ont fait réagir sur les réseaux sociaux.
Vidéos A la une
Devant le Congrès sioniste mondial, Benjamin Netanyahu a créé la polémique en affirmant qu'Hitler ne souhaitait pas exterminer les juifs, accusant au contraire le Grand mufti de Jérusalem, haut dirigeant musulman dans la Palestine alors sous mandat britannique. Ces propos ont immédiatement déclenché une levée de boucliers. Plusieurs historiens israéliens de renom ont condamné la théorie développée par Netanyahu. Pour rappel, en 2012, Netanyahu avait déjà effectué une sortie similaire.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/QlIfr4Rt . Interview d'Alexandre Adler, ...
Vidéos A la une
MONACO - 27 août 2015 - Le prince Albert de Monaco a demandé pardon pour la déportation de juifs pendant la seconde guerre mondiale. Jeudi, une commémoration a eu lieu au cimetière de la Principauté. Dans la nuit du 27 au 28 août 1942, une rafle a lieu en l'absence du souverain Louis II mais avec l'aval de son intérim. Sur injonction de Vichy, la police monégasque procède à l'arrestation de 66 personnes, des juifs polonais, tchèques, autrichiens ou belges, venus trouver refuge dans les hôtels de Monaco. En 1944, la Gestapo procédera à une nouvelle rafle. Au total, 76 personnes furent déportées depuis Monaco pendant la guerre. Seulement 7 survécurent aux camps.
Vidéos A la une
Des échauffourées ont éclaté entre la police israélienne et des colons en Cisjordanie occupée. L'altercation s'est produite quand les forces de l'ordre ont pris le contrôle de maisons illégales qui doivent être détruites dans les jours à venir. La Cour suprême avait ordonné le mois dernier la destruction de 24 logements en cours de construction dans cette colonie. Une cinquantaine de jeunes ultra-nationalistes qui s'étaient retranchés dans ces maisons, ont été évacués de force par la police. Le Premier ministre Netanyahou, opposé à la destruction de ces bâtiments, a promis la construction de 300 nouveaux logements.
International
Il avait sauvé au moins 669 enfants juifs des camps nazis. Mercredi, Sir Nicholas Winton, l’un des héros les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, s’est éteint paisiblement à l’âge de 106 ans.
Vidéos A la une
Vingt ans après François Mitterrand, François Hollande était ce lundi à la Maison d'Izieu, dans l'Ain, pour commémorer le 71e anniversaire de la rafle par la Gestapo des 44 enfants juifs qui y avaient trouvé refuge avant de disparaître dans les camps de concentration.
Vidéos A la une
Invité du Grand Oral des GG ce lundi matin, l'acteur Gérard Darmon est revenu sur le problème de l'antisémitisme en France, les propos de Roger Cukierman ainsi que Charlie Hebdo. "Il faut faire attention à l'amalgame quand on parle d'antisémite cela englobe également les islamophobes car se sont aussi des sémites Il faut lier les causes arabes et juives" explique le comédien. Gerard Darmon est également revenu sur les propos de Roger Cukierman : "Je ne comprends pas son discours où il adoube Marine Le Pen. Il faut savoir qui est son ennemi et le combattre. Je n'aime pas ce discours. "
Vidéos A la une
François Hollande ainsi que de nombreux responsables de la communauté juive française et des responsables politiques ont pris part à une cérémonie de recueillement au cimetière juif saccagé de Sarre-Union. Quelque 250 tombes ont été profanées dimanche. Cinq mineurs âgées de 15 à 17 ans sont soupçonnés, leurs motivations restent floues, les jeunes se sont défendus de toutes intentions antisémites. Mardi 17 février, leur garde à vue a été prolongée de 24 heures.
Vidéos A la une
"Je connais le sentiment d'inquiétude qui traverse les Français de confession juive. Je sais qu'ils écartent dans leur immense majorité la perspective de quitter leur patrie. Ils sont Français, ils aiment la France et leur place est naturellement en France", a dit François Hollande mardi, alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a renouvelé, après cette profanation, son appel aux Juifs européens à rejoindre Israël, comme après les attentats de Paris en janvier. La République "vous défendra de toutes ses forces.
Vidéos A la une
Luc Carvounas, sénateur PS du Val-de-Marne et proche de Manuel Valls a réagi aux propos de Roland Dumas qui a déclaré lundi sur RMC et BFMTV que le Premier ministre serait "probablement" sous influence juive . "Je trouve ça consternant. Il y a chez lui depuis quelques années une forte dérive. On se souvient de son soutien à Dieudonné en 2006 et de la lettre de recommandation au barreau qu'il a fait pour Louis Aliot. Soit on assiste à une dérive politique et idéologique de Roland Dumas, soit il y a une forme de naufrage de la vieillesse et j'en serai encore plus désolé pour lui", a indiqué le sénateur.
Vidéos A la une
Direction Aix-les-Bains où les habitants juifs et musulmans prônent le vivre ensemble malgré les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché casher.
Vidéos A la une
Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, était sur le plateau de BFM Story. Trois cents survivants et de nombreux dirigeants du monde entier, dont François Hollande ainsi qu'une vingtaine d'autres représentants politiques ont assisté à la cérémonie principale des 70 ans de la libération du camp devant le mémorial de Birkenau. Après 70 ans, l'antisémitisme n'est toujours pas un thème réservé aux livres d'histoire. En France, l'an dernier, le nombre d'actes antisémites a doublé par rapport à 2013, indique le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).
Société
Déployés dans le cadre du plan Vigipirate, des militaires ont été menacés de mort devant le lycée juif de Montreuil. 
Vidéos A la une
La République a mis en place un dispositif sécuritaire exceptionnel pour les protéger, déployant 4.700 policiers, gendarmes, et 10.000 militaires devant leurs écoles et leurs lieux de culte. Mais les juifs de France ne se sentent pas en sécurité. L'année dernière, quelque 7.000 d'entre eux ont émigré vers cet Etat. En rendant hommage à Yohan, jeune de 24 ans tué pendant l'attaque de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, certains ont confié à BFMTV qu'ils envisageaient de changer de pays.
Société
Enterrement en Israël des quatre juifs tués par le jihadiste Amedy Coulibaly, hommage de François Hollande aux policiers tués… ce mardi est dédié aux victimes des attentats.
Vidéos A la une
Après l'attentat perpétré vendredi porte de Vincennes à Paris la communauté juive de France s'inquiète de plus en plus. Un fort sentiment d'insécurité s'est installé et des mesures concrètes pour une meilleure protection est attendue.
Vidéos A la une
PARIS - 12 jan 2015 - Depuis lundi matin, des militaires sont déployés devant les écoles juives. Suite à la prise d'otages à l'épicerie casher qui a fait quatre morts vendredi, les mesures de sécurité ont été renforcées et les 717 lieux de cultes et bâtiments scolaires juifs de France bénéficient d'une protection particulière. Mais il n'est pas certain que cela suffise à rassurer certains parents d'élèves. Jusqu'à 20% des élèves étaient absents des écoles juives lundi matin. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé lundi le déploiement de 10 000 soldats supplémentaires pour protéger le territoire. Si le preneur d'otages de la porte de Vincennes, tout comme les frères Kouachi, auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo, ont été tués par les forces de l'ordre, la menace djihadiste n'est pas écartée. Le plan Vigipirate " alerte attentat " est toujours d'actualité à Paris et en Ile de France.
Vidéos A la une
PARIS - 5 déc 2014 - Désireux de refermer un dossier gênant pour la SNCF qui avait transporté des juifs dans les camps de la mort durant la Seconde guerre mondiale, le gouvernement français va verser 60 millions de dollars à des victimes principalement américaines qui avaient déportées depuis la France. L'accord, qui a fait l'objet de longues négociations, sera signé lundi. Il créera un fonds d'indemnisation doté par la France, qui servira à indemniser quelques milliers de déportés non français ou leurs familles. Les bénéficiaires seront les survivants, leurs conjoints survivants ou bien leurs descendants ou leurs héritiers éventuels, a affirmé l'ambassadrice française aux Droits de l'homme, Patrizianna Sparacino-Thiellay dans une conférence de presse. Les nazis ont déporté depuis la France 76.000 juifs dans des wagons de marchandises de la SNCF vers les camps d'extermination entre 1942 et 1944. Environ 3.000 d'entre eux ont survécu. La SNCF s'est toujours estimée non responsable mais de nombreux responsables américains refusaient que l'entreprise puisse bénéficier de contrats aux Etats-Unis. L'indemnisation est destinée à clore l'affaire.
Vidéos A la une
Jonathan, 21 ans, est l'une des victimes de l'agression qui a eu lieu à Créteil lundi dernier. Il s'est confié à BFMTV. "Trois hommes cagoulés, gantés dont deux avaient une arme chacun, ils m'ont mis en joug. Ma copine était en pleurs. Sur le coup, on pense que c'est un cauchemar", a-t-il expliqué avant d'ajouter: "Ils n'ont pas trouvé ce qu'ils cherchaient. Ils m'ont dit qu'ils nous avaient déjà surveillés. Ce n'était pas au hasard, c'était ciblé, ils connaissaient nos habitudes. Ils savaient qu'il y avait des Juifs ici".
Vidéos A la une
Arno Klarsfeld, ancien avocat de l'association des Fils et filles de déportés juifs de France était sur le plateau de BFM Story.
Vidéos A la une
Environ 5 000 familles françaises sont attendues cette année en Israël, un record. L'émigration des Juifs de France est en nette augmentation depuis deux ans. Des familles qui décident de faire leur alya pour des raisons spirituelles ou économiques mais aussi de plus en plus pour quitter ce qu'elles ressentent comme un climat antisémite en France. Parmi elles, Jonathan, directeur financier, Audrey et Xavier, enseignants de Toulouse ou encore Philippe et sa famille qui préfèrent subir les alertes à la roquette plutôt que de rester en France.
Vidéos A la une
Les Français représentent désormais la première communauté d'immigration en Israël, devant les Américains. Pour Ariel Kandel, le directeur de l'Agence juive en France, il y a quatre raisons principales à cet exode: l'amour d'Israël, un climat antisémite en France, l'option économique et le fait que de plus en plus de Français sautent le pas.
Vidéos A la une
Depuis quelques mois, l'émigration des Juifs de France vers Israël explose. Déjà, l'an dernier, on notait une hausse de 70 %. Cette année, on devrait battre tous les records avec 5 000 départs prévus. Des familles qui ont tout laissé pour fuir ce qu'elles ressentent comme un climat d'insécurité et d'antisémitisme.
Vidéos A la une
Zara, la marque espagnole de prêt-à-porter, se trouve depuis mardi face à une véritable polémique. En cause: la vente d'une marinière pour enfants flanquée d'une étoile jaune. Un modèle qui a provoqué un tollé pour sa ressemblance avec l'étoile imposée aux Juifs par les nazis durant la Seconde guerre mondiale. Le tee-shirt n'est finalement resté disponible que quelques heures sur la boutique en ligne de la marque.
Vidéos A la une
SYDNEY - 7 août 2014 - De jeunes écoliers juifs, âgés de 5 à 12 ans, voyageaient dans la banlieue de Sydney lorsque huit adolescents ont fait irruption dans leur bus les harcelant, les menaçant et proférant des insultes racistes comme "Heil Hitler", "Mort aux juifs" et "Libérez la Palestine". Suite à l'incident, qui n'a fait aucun blessé, les autorités ont décidé que des agents de sécurité voyageraient désormais dans les bus desservant les écoles juives. Cinq des huit adolescents soupçonnés d'avoir participé à l'agression ont été arrêtés et auditionnés dans la nuit, avant d'être remis à leur parents.
Vidéos A la une
Le président du CRIF, Roger Cukierman, a réagi ce jeudi quant à la possible dissolution de la Ligue de défense juive. "Nous ne sommes absolument pas d'accord sur sa philosophie et sur sa méthode, et donc nous n'avons rien de commun avec la LDJ", a-t-il affirmé, précisant que la "LDJ ne faisait pas partie du CRIF".
Vidéos A la une
A l'appel de toutes les grandes organisations juives de France, se tenait ce jeudi, devant l'ambassade d'Israël, dans le centre de Paris, un rassemblement pro-israélien. Le premier depuis l'offensive de Tsahal lancée le 8 juillet dernier sur la bande de Gaza. "Nous estimons qu'Israël a le droit et le devoir de se défendre contre ces menaces", a notamment déclaré Roger Cukierman, présent au rassemblement.

Pages

Publicité