Société
Tandis que Bygmalion a provoqué un séisme au sein de l’UMP, l’affaire a également une autre facette qui concerne cette fois-ci l’ex-PDG de France Télévisions, Patrick de Carolis. Alors que ce dernier a été récemment mis en examen pour "favoritisme", l'hebdomadaire Le Point révèle que ce dernier aurait reçu 120 000 euros de commissions de la part de Bygmalion entre 2008 et 2012. Plus de détails.
Publicité