Vidéos à la une
Ce jeudi 30 mars 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. "Je suis profondément attaché au respect des engagements pris" disait Manuel Valls janvier dernier, pour signifier qu'il allait soutenir Benoît Hamon. A croire que son attachement n'était pas aussi profond compte tenu du fait qu'hier sur RMC et BFMTV, il a confirmé qu'il allait voter Macron. Le PS fait donc naufrage... d'où les métaphores maritimes des candidats de gauche pendant leurs campagnes. Pendant ce temps, François Hollande, lui, continue sa tournée d'adieu, tout sourire et avec de petites blagues dans ses discours. - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Vidéos à la une
L'artiste Christoph Büchel a transformé un lieu de culte chrétien en mosquée à l'occasion de la Biennale de Venise. Cette œuvre a fait...
Vidéos à la une
Sophie Dessus, qui a succédé à François Hollande dans la première circonscription de Corrèze, a réagi ce jeudi sur BFMTV. Elle explique ne pas cautionner du tout le livre de l'ex-compagne du Président et soupçonne un intérêt financier derrière le scandale médiatique. Elle n'hésite pas à utiliser des références bibliques, allant même jusqu'à comparer Valérie Trierweiler à Judas "qui a trahi Jésus pour quelques deniers".
Publicité