Vidéos A la une
Brice Hortefeux a exprimé son indignation ce mardi sur BFMTV, au lendemain du meurtre du couple de policiers à Magnanville revendiqué par Daesh. Celui qui fut ministre de l'Intérieur sous Sarkozy a témoigné de son "émotion faite de colère", car selon lui cet attentat vient s'inscrire sur une longue liste dans laquelle le drame de Joué-les-Tours en 2014 et l'attaque du commissariat parisien de la Goutte d'Or en janvier dernier, constituent des précédents. Il a condamné un signal "extraordinairement violent, inacceptable et insoutenable". "Il faut en tirer un certain nombre de leçons pour l'avenir", a-t-il affirmé, critiquant de manière à peine voilée la gestion de ces "signaux", par le gouvernement actuel.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a commenté les déclarations du Front national qui accuse le gouvernement de "minimiser" la menace terroriste en France, après les attaques meurtrières de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes. Il estime que cette accusation à l'encontre de l'État relève bien d'une forme de terrorisme. Car même si le FN ne pose pas de bombes et ne tue personne, c'est un parti qui ouvertement, exploite les faits divers pour attiser la peur.
Société
Lundi soir, M6 a confondu un humoriste et Bertrand Nzohabonayo, l’agresseur de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire).
Vidéos A la une
Le gouvernement a annoncé le renforcement des patrouilles militaires pendant les fêtes, affichant sa mobilisation après les évènements de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes, des attaques "sans lien" entre elles mais qui ne doivent pas être "minimisées", selon Manuel Valls. Les effectifs des patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate seront ainsi augmentés de "200 à 300 militaires" pendant la période des fêtes, a annoncé Manuel Valls au sortir d'une réunion ministérielle consacrée aux évènements de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes.
Vidéos A la une
Nicolas Comte, secrétaire général Unité SGP Police et Roland Coutanceau, psychiatre, président de la Ligue Française pour la Santé Mentale et auteur de "Faut-il être normal ?"(Ed. Michel Lafon), étaient sur le plateau de BFM Story. Les vidéos de propagande publiées par Daesh sur ses sites séduisent de nombreux jeunes ou déséquilibrés qui se radicalisent et se lancent dans des opérations meurtrières. Agressions au couteau ou en voiture, les nouvelles formes de terrorisme qualifiées de "terrorisme de proximité" inquiètent les Français. Un automobiliste probablement déséquilibré a foncé, dimanche soir à Dijon, sur des passants faisant 11 blessés dont 2 graves. Cette agression survient au lendemain de l'attaque du commissariat de Joué-les-Tours par un jeune homme de 20 ans qui se serait radicalisé en ligne. Pour Roland Coutanceau, "c'est l'influence de l'image religieuse sur le psychisme humain". Mais pour Nicolas Comte, "c'est une réponse à l'appel de Daesh qui incite les gens à prendre les policiers pour cibles
Société
L’agresseur des policiers de Joué-lès-Tours, abattu samedi en Indre-et-Loire, se serait radicalisé avant de passer à l’acte.
Vidéos A la une
L'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours s'était récemment converti à l'Islam. Ses connaissances et ses voisins s'étaient aperçus de son isolement. Témoignages.
Vidéos A la une
Un homme a agressé des policiers avec un couteau au commissariat de Joué les Tours, il criait Allah Akbar en attaquant les agents et a finalement été abattu. Bernard Cazeneuve s'est rendu sur place. Le ministre de l'Intérieur a condamné une agression brutale et salué le professionnalisme des policiers. Le parquet antiterroriste a été saisi.
Vidéos A la une
Le point sur les faits marquants de l'actualité avec la découverte du cadavre d'une femme de 78 ans au lac des Bretonnières à Joué-les-Tours et un accident mortel à Chissay-en-Touraine.
Vidéos A la une
Neuf producteurs associés de Joué-lès-Tours se sont réunis afin d'offrir aux consommateurs un point de vente directe qui a pour nom "Tours de fermes".
Vidéos A la une
50 personnes se sont rassemblées devant la mairie pour dénoncer le zèle du policier au centre de l’interpellation de Joué-lès-Tours.
Publicité