Vidéos Alaune
C'est un grand pas pour le blason de Pékin, et un pas en arrière pour les défenseurs des droits de l'homme. La capitale chinoise exulte. Elle a remporté l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2022 après un vote du CIO, le Comité international Olympique ce vendredi à Kuala Lumpur en Malaisie. 'En 120 ans d'histoire des Jeux olympiques, notre pays qui compte plus d'un quart de la population mondiale, a accueilli une seule édition, soulignait le maire de Pékin Wang Anshun. C'est donc, tout à fait nécessaire, significatif et important pour nous d'accueillir les Jeux olympiques d'hiver'. La capitale chinoise a été préférée à la seule autre ville candidate, Almaty, l'ex-capitale du Kazakhstan. Mais de justesse, avec seulement quatre voix de plus. Le vote des 85 membres du CIO a été plus serré que prévu. 'Notre candidature était parfaite, a souligné Andrey Kryukov, le vice-président du comité de candidature d'Almaty. (...) Notre travail est terminé depuis la présentation finale. Ce n'est pas nous qui décidons. La décision a été prise par le CIO. C'est à cela que vous voyez que c'est une compétition : quelqu'un gagne et quelqu'un perd'. Le choix du CIO a plus que déçu des organisations de défense des droits de l'homme. Free Tibet a estimé que 'le message entendu haut et fort à Pékin' est 'que les droits de l'homme et le Tibet comptent pour du beurre'. Avec AFP
Vidéos Alaune
KUALA LUMPAR / PEKIN - 31 juillet 2015 - Pékin va organiser les Jeux olympiques d'hiver en 2022. Le Comité international olympique a dévoilé vendredi l'issue du vote de ses 85 membres votants à Kuala Lumpur. Liesse parmi la délégation chinoise qui a porté le projet, et joie plus encadrée à Pékin, où la décision du CIO était retransmise sur grand écran. Grande favorite face à l'ancienne capitale du Kazakhstan Almaty, Pékin devient ainsi la première ville à accueillir à la fois les Jeux d'été - ce fut le cas en 2008 - et donc prochainement les Jeux d'hiver. Une opportunité pour le secteur des sports de neige, encore balbutiant en Chine. En cours de développement, la station de Zhangjiakou, à 200 km de la capitale. Malgré un enneigement très modeste, elle accueillera les épreuves de biathlon, de ski de fond ou encore de saut à ski. Un autre site, Yanqing, va lui aussi profiter d'investissements massifs.
Vidéos Alaune
Sébastien Amiez, vice-champion olympique, consultant chez RMC sport, Laurent Chamontin, spécialiste de la Russie et du monde russe, étaient les invités de BFM Story.
Vidéos Alaune
Ioulia Kapoustina, journaliste indépendante russe, était l'invitée de BFM Story.
Vidéos Alaune
Jean-François Lamour, ancien ministre des sports, député UMP de paris, Pierre Lorrain, spécialiste de la Russie, Sébastien Amiez, vice-champion olympique, consultant pour RMC sport, étaient les...
Vidéos Argent/Bourse
Le 2 janvier, le thème: Sotchi: les Jeux de l’excès ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités: Patrick Adiba, vice-président d'Exécutif Atos, Marie...
Vidéos Argent/Bourse
Le 2 janvier, le thème: Sotchi: les Jeux de l’excès? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités: Patrick Adiba, vice-président d'Exécutif Atos, Marie...
Publicité