Vidéos à la une
C'est un grand pas pour le blason de Pékin, et un pas en arrière pour les défenseurs des droits de l'homme. La capitale chinoise exulte. Elle a remporté l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2022 après un vote du CIO, le Comité international Olympique ce vendredi à Kuala Lumpur en Malaisie. 'En 120 ans d'histoire des Jeux olympiques, notre pays qui compte plus d'un quart de la population mondiale, a accueilli une seule édition, soulignait le maire de Pékin Wang Anshun. C'est donc, tout à fait nécessaire, significatif et important pour nous d'accueillir les Jeux olympiques d'hiver'. La capitale chinoise a été préférée à la seule autre ville candidate, Almaty, l'ex-capitale du Kazakhstan. Mais de justesse, avec seulement quatre voix de plus. Le vote des 85 membres du CIO a été plus serré que prévu. 'Notre candidature était parfaite, a souligné Andrey Kryukov, le vice-président du comité de candidature d'Almaty. (...) Notre travail est terminé depuis la présentation finale. Ce n'est pas nous qui décidons. La décision a été prise par le CIO. C'est à cela que vous voyez que c'est une compétition : quelqu'un gagne et quelqu'un perd'. Le choix du CIO a plus que déçu des organisations de défense des droits de l'homme. Free Tibet a estimé que 'le message entendu haut et fort à Pékin' est 'que les droits de l'homme et le Tibet comptent pour du beurre'. Avec AFP
Vidéos à la une
KUALA LUMPAR / PEKIN - 31 juillet 2015 - Pékin va organiser les Jeux olympiques d'hiver en 2022. Le Comité international olympique a dévoilé vendredi l'issue du vote de ses 85 membres votants à Kuala Lumpur. Liesse parmi la délégation chinoise qui a porté le projet, et joie plus encadrée à Pékin, où la décision du CIO était retransmise sur grand écran. Grande favorite face à l'ancienne capitale du Kazakhstan Almaty, Pékin devient ainsi la première ville à accueillir à la fois les Jeux d'été - ce fut le cas en 2008 - et donc prochainement les Jeux d'hiver. Une opportunité pour le secteur des sports de neige, encore balbutiant en Chine. En cours de développement, la station de Zhangjiakou, à 200 km de la capitale. Malgré un enneigement très modeste, elle accueillera les épreuves de biathlon, de ski de fond ou encore de saut à ski. Un autre site, Yanqing, va lui aussi profiter d'investissements massifs.
Vidéos à la une
Sébastien Amiez, vice-champion olympique, consultant chez RMC sport, Laurent Chamontin, spécialiste de la Russie et du monde russe, étaient les invités de BFM Story.
Vidéos à la une
Ioulia Kapoustina, journaliste indépendante russe, était l'invitée de BFM Story.
Vidéos à la une
Jean-François Lamour, ancien ministre des sports, député UMP de paris, Pierre Lorrain, spécialiste de la Russie, Sébastien Amiez, vice-champion olympique, consultant pour RMC sport, étaient les...
Vidéos Argent/Bourse
Le 2 janvier, le thème: Sotchi: les Jeux de l’excès ? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités: Patrick Adiba, vice-président d'Exécutif Atos, Marie...
Vidéos Argent/Bourse
Le 2 janvier, le thème: Sotchi: les Jeux de l’excès? a été débattu dans les décodeurs de l'éco par Fabrice Lundy et ses invités: Patrick Adiba, vice-président d'Exécutif Atos, Marie...
Publicité