Revue du web
Avec Atlantico
Dotée d'une Force de réaction rapide qu'elle tente de développer depuis plusieurs années pour répondre à ses défis, l'Otan envisage de réduire le délai de mobilisation de ces contingents nationaux de six à deux mois, en réponse aux diverses provocations russes qui ne laissent toutefois pas sérieusement penser que la Russie pourrait attaquer l'Occident.
Publicité