Vidéos à la une
"J'ai renoncé à vivre de la politique", a déclaré sur BFMTV ce jeudi soir l'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg. Cela "me permet de ne pas être tous les jours dans la polémique, dans la contestation permanente", a poursuivi le socialiste, avant de comparer l'Assemblée nationale à une "arène hystérique" où "le débat est inexistant, et où l'invective sert de moyen d'expression habituel. Pour moi, ce sont des bonnes vacances." Celui qui a aussi été à la tête du ministère du Redressement productif a ensuite indiqué qu'après "m'être occupé pendant dix-sept de la France, de la Saône-et-Loire, je m'occupe de ma famille et de moi-même. Je travaille, j'ai un métier. Je dois donc gagner ma vie comme beaucoup de Français. J'ai moins de temps pour participer à des débats subalternes." Plus surprenant, Arnaud Montebourg a affirmé qu'il était "frappé de voir la destruction du débat public dans notre pays. Je comprends tous ces Français qui ne se reconnaissent pas dans le système politique. J'ai du mal à m'y retrouver moi aussi."
Vidéos à la une
L’alliance UDI-MODEM part à la conquête de l’Europe. Pour ce scrutin, les Centristes se fixent un objectif : un score à deux chiffres. La campagne a été lancée jeudi soir à Bordeaux, en...
Publicité