Vidéos à la une
Les déclarations d'Antoine Gosset-Grainville sur le "Jouyet gate" dans le Figaro n'ont pas eu l'effet escompté, bien au contraire. C'est ce que pense Françoise Degois. Dans ses aveux, l'ancien bras droit de François Fillon affirme qu'aucun sujet de politique nationale n'a été évoqué. Pour la communicante des GG, cet argumentaire est peu crédible. Au lieu de le disculper, ces propos, qui semblent absurdes, l'enfoncent davantage. De plus, le peu de soutien derrière François Fillon est révélateur d'un homme isolé au sein de sa famille politique. Déjà contesté depuis les primaires UMP de 2012, cette nouvelle affaire pourrait bien sceller le sort politique de François Fillon : "La plus grande victime c'est lui !", affirme Françoise Degois.
Publicité