Vidéos A la une
Jean-Pierre Raffarin, membre du triumvirat d'anciens Premiers ministres appelé à assurer l'interim à la tête de l'UMP, a déclaré vendredi que personne ne souhaitait un "coup de force", insistant sur la possibilité d'associer Luc Chatel à la direction par interim du mouvement. "Le triumvirat c'est une proposition d'un bureau politique de crise", a déclaré Jean-Pierre Raffarin, qui, jeudi, a appelé à un "cessez-le-feu", au sein du parti secoué par l'enquête sur la société de communication Bygmalion, fondée par des proches de Jean-François Copé, démissionnaire.
Publicité