Voyageur ardent, Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, grand reporter au Monde, observe, s'intéresse, se passionne et prend parti. Il a beaucoup défendu la présence francophone sur la planète. Amoureux du Portugal, il vient de publier un livre sur la présence de ce petit pays aux "quatre coins" du monde.

Jean-Pierre Péroncel-Hugoz

Journaliste en poste en Algérie, puis en Egypte, il est l'un des premiers à pointer les dangers de l'islamisme dans un très beau livre prémonitoire, "Le radeau de Mahomet", en 1983 et ceux tout aussi grands de la pleutrerie européenne, deux ans plus tard dans un autre livre, culte pour certains, "Une croix sur le Liban", en 1985.

Spectateur engagé depuis toujours, il pointe le plus volontiers les travers de ceux qu'il aime le plus, à commencer par ceux des Français. Méridional, il s'ennuie dans la francité pure et pimente sa francophonie de cultures et de langues différentes : l'arabe et l'Islam, dont il est un fin connaisseur, le Portugal et sa culture dont il se découvre l'ami.

Publicité
Le fil rouge portugais qu'il suit dans ce livre est celui des "pionniers exemplaires et des immigrés modèles" auxquels il le dédie. Peuple noble et travailleur dont l'auteur a aimé retrouver la trace de l'Afrique à l'océan Indien en passant par Cayenne et la Chine.

Un livre sensible et érudit, drôle parfois, passionnant toujours, rempli d'anecdotes et de citations.

> Les livres de Jean-Pierre Péroncel-Hugoz à la Fnac