Revue du web
Avec Atlantico
"En me choisissant, (la droite) n'a pas bien voté, elle n'a pas cédé aux sirènes du panurgisme" : c'est en ces termes que François Fillon a notamment répondu aux attaques dont il est l'objet depuis plusieurs jours, lors de son meeting à Charleville-Mézières jeudi 3 février.
Publicité