Une messe commémorative a eu lieu le 16 octobre 2003, place Saint-Pierre à Rome, pour le 25ème anniversaire du pontificat de Jean-Paul II. L'occasion de faire le bilan d'une vie. Une vie dédiée à Dieu, à l'Eglise. Mais qui est cet homme, porteur de la voix de l'Eglise à travers le Monde ?

Jean-Paul II, 25 ans de pontificat

Premier pape polonais de l'histoire, Karol Wojtyla est né le 18 mai 1920 à Wadowice, d'une mère institutrice qui meurt lorsqu'il n'a que neuf ans, et d'un père sous-officier.

Après des études de théologie dans la clandestinité en raison de l'occupation nazie, il évoluera au sein de l'Eglise, jusqu'à atteindre le grade suprême, celui de pape en 1978.

Jean-Paul II a souvent été décrié pour sa rigueur en matière de morale sexuelle. Et notamment, lorsqu'il s'est opposé à tout moyen contraceptif et qu'il a prôné la chasteté comme moyen de lutte contre le SIDA... Il apparaît néanmoins comme le pape des droits de l'homme. Dès son élection, il a plaidé en faveur de la chute du communisme qui, selon lui, "est une parenthèse de l'histoire". Il appela les polonais et les autres peuples d'Europe orientale à se soulever contre le communisme en leur disant cette phrase très forte "N'ayez pas peur !".

Il a encore été, au cours de ses voyages extrêmement nombreux, 102 voyages apostoliques hors d'Italie et 143 visites pastorales dans ce pays, le défenseur de la liberté religieuse et de la justice sociale. Rôle qu'il a encore tenu à la tribune d'organisations internationales, telles que l'ONU ou l'UNESCO. Il a encore condamné la peine de mort et s'est opposé à bon nombre de conflits, comme ceux du Golfe et d'Afghanistan.

Fait unique dans l'histoire de l'Eglise, Jean-Paul II a mis en valeur les thèmes de la repentance et de la réconciliation à l'occasion du jubilé de l'an 2 000, ce qu'il appela "la purification de la mémoire", soumettant l'Eglise à un véritable examen de conscience.

Publicité
C'est un pape malade et très faible qui est apparu lors de la célébration du 25ème anniversaire du pontificat, tout comme lors de la béatification de Sœur Térésa de Calcutta, le 19 octobre 2003. Jean-Paul II souffre depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson ainsi que des suites de l'attentat dont il a été victime en 1981 à Rome. Il a pourtant réaffirmé son intention de ne pas démissionner. Mais déjà, en coulisses, les 195 cardinaux discutent de sa succession et de l'avenir de l'Eglise ...

Le site du Vatican

Publicité