Vidéos A la une
Jean-Paul Bonnetain, préfet de l'Isère, a fait un point, sur BFMTV mercredi à la mi-journée, sur la situation à Moirans après les violences de gens du voyage qui ont protesté mardi contre le refus de sortie de prison de l'un des leurs. "A ce stade, j'ai 180 gendarmes mobiles, 35 à 40 gendarmes départementaux et un groupe de 14 enquêteurs pour les suites judiciaires que nous réserverons à ces exactions, des moyens d'appui dont un hélicoptère et deux canons à eau. J'ai en plus en réserve une demi-compagnie de CRS qui est mobilisable", a-t-il détaillé en ajoutant "tout est fait pour que les auteurs des troubles soient identifiés avec des éléments de preuve suffisants pour être présentés à la justice".
Publicité