Vidéos à la une
Alors qu'il tentait de se rendre au bureau politique du FN ce mardi, Jean-Marie Le Pen en a profité pour lancer des piques à sa fille devant les micros des journalistes. Le fondateur du Front national n'y est pas allé de main morte, estimant notamment que Marine Le Pen devrait démissionner de la présidence du parti après ce qu'il a qualifié d'échecs électoraux.
Vidéos à la une
Jean-Marie Le Pen s'est présenté ce mardi matin au bureau politique du FN mais n'y a pas été accepté. "Je n'y étais pas convoqué mais j'en suis membre de droit", a souligné le fondateur du mouvement. "Le FN brave les statuts", a-t-il dénoncé, déplorant ce "cadeau" pour "le jour de son anniversaire".
Politique
Alors que Marine Le Pen devrait annoncer avant la fin de la semaine si elle est candidate ou non à Hénin-Beaumont, son père a décidé ne pas attendre et de soutenir un autre candidat.
Présidentielles
Marine Le Pen s'opposera dimanche à Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, mais connaissez-vous vraiment la candidate ? Planet.fr vous propose de découvrir les photos de sa jeunesse, de son enfance à ses débuts dans la politique au côté de sa famille.
Politique
Le fondateur du Front national a tenu son rassemblement annuel du 1er mai devant la statue de Jeanne d'arc à Paris. Mais entre les problèmes techniques et météorologiques, rien ne s'est passé comme prévu.
Vidéos à la une
A moins d'une semaine de la présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen multiplient les attaques et les symboles. Après Oradour-sur-Glane, le candidat centriste a rendu hommage à Brahim Bouarram, tué par des militants proches de l'extrême-droite en 1995 en marge d'un rassemblement politique de Jean-Marie Le Pen. Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon rendent hommage à Brahim Bouarram, tué par des racistes le 1er mai 1995 https://t.co/GQ3n7EF5Ke pic.twitter.com/BW0Rstnmsj- Libération (@libe) 1 mai 2017 'Avez-vous encore entendu les propos de la dirigeante du parti d'extrême-droite sur le Vel d'Hiv il y a quelques semaines ? Les racines sont bien là, elles sont vivaces. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Moi je n'oublierai rien et je me battrai jusqu'à la dernière seconde, non seulement contre le projet qu'elle porte, mais contre l'idée qu'elle a de la démocratie et de la République.' Le leader de En Marche, accompagné de l'ex-maire de Paris, Bertrand Delanoë, et du fils de la victime, se présente comme un rempart à l'extrémisme. A Villepinte en Seine-Saint-Denis, Marine Le Pen, elle, a attaqué son rival sur son passé de banquier, rappelant qu'en 2012 François Hollande avait fait de la finance son adversaire. Marine Le Pen, à Villepinte : "Macron doit dire à quelle sauce il veut manger les Français" https://t.co/XzUb0lowwh pic.twitter.com/Vphr1PoVfm- Libération (@libe) 1 mai 2017 'Restez libre. Je vous appelle à la lucidité et au sursaut national. Ne donnez pas une voix à Mr Macron. Ne prolongez pas ce quinquennat indigne en vous laissant abusivement culpabiliser. Ne prolongez pas les souffrances d'un pays et d'un peuple qui n'en peuvent plus.' Présidentielle 2017: les mensonges de Marine le Pen sur le projet de Macron > https://t.co/Ta7H95keBz par FabreFaber pic.twitter.com/5xODM1cDl0- Challenges (Challenges) 1 mai 2017 Comme chaque 1er mai le Front national a rendu hommage à Jeanne d'Arc. A Paris, Jean Marie Le Pen, exclu du FN depuis deux ans, en froid avec sa fille, a appelé à la soutenir, mais du bout des lèvres. Mais il a taclé l'adversaire de sa fille : 'M. Macron fait la tournée des cimetières, c'est un mauvais présage pour lui'. Le Pen fille et père attaquent Macron sur tous les tons https://t.co/UsEPAxHFi0- Mediapart (@mediapart) 1 mai 2017
Vidéos à la une
Alors qu'il se rendait sur la place des Pyramides à Paris pour rendre hommage à Jeanne d'Arc devant sa statue, Jean-Marie Le Pen a commenté les résultats du premier tour de la présidentielle, sa fille ayant terminé en deuxième position. "Bluffé? Non", a répondu le fondateur du FN. "Je l'ai fait moi-même, c'est vous dire que c'est possible (...) Les petits ruisseaux font les grandes rivières", a ajouté Jean-Marie Le Pen.
Vidéos à la une
En ce 1er mai, Jean-Marie Le Pen rend hommage de son côté à Jeanne d'Arc devant sa statue, place la place des Pyramides à Paris. Interrogé sur l'hommage rendu quelques minutes plus tôt par Emmanuel Macron à Brahim Bouarram, jeune Marocain assassiné par des militants d'extrême-droite en 1995, le fondateur du Front national a répondu: "Monsieur Macron fait la tournée des cimetières, c'est un mauvais présage pour lui".
Vidéos à la une
Dans son dernier journal vidéo, Jean-Marie Le Pen a évoqué la cérémonie d'hommage à Xavier Jugelé, le policier tué sur les Champs-Élysées. Selon le président d'honneur du Front national, elle rendait plus hommage à l'homosexuel qu'au fonctionnaire de police. "Cette journée est une mauvaise journée pour Marine Le Pen", a analysé, ce vendredi, Camille Langlade, journaliste politique BFMTV, assurant que "la dédiabolisation du parti en prenait un coup". "C'est peut-être le premier faux pas de cette campagne d'entre-deux tours", pour la candidate FN à la présidentielle.
Vidéos présidentielles
Les images de France 3 datant du 23 avril 2002, quand Jacques Chirac, au second tour de l'élection présidentielle avec Jean-Marie Le Pen, refuse le débat d'entre deux tours avec ce dernier.
Présidentielles
Alors que sa fille vient de se qualifier pour le second tour de la présidentielle, comme lui en 2002, le fondateur du FN a promis de tenir un discours offensif contre Emmanuel Macron lors du rassemblement du 1er mai.
Vidéos à la une
Jean-Marie Le Pen a commenté les premières estimations des résultats du premier tour de la présidentielle ce dimanche. Comme sa fille, l'ancien président du Front national s'était lui aussi retrouvé au second tour d'un scrutin présidentiel lors de l'élection de 2002. Il a qualifié Emmanuel Macron, l'adversaire de la candidate du FN, de "candidat mystérieux" qui avance "masqué et souriant".
Politique
Présente dans le public lors du Grand débat, la sœur de la candidate à l'élection présidentielle semble se faire une place dans la campagne. Un rapprochement entre les deux femmes qui pourrait marquer la fin d'années de tensions.
Présidentielles
Le journaliste Renaud Dély raconte dans son dernier ouvrage comment la candidate du Front national à la présidentielle a conquis la tête de son parti.
Politique
Le journaliste du "Parisien", Olivier Beaumont, vient de sortir "Dans l’enfer de Montretout", un livre dans lequel il raconte plusieurs anecdotes macabres sur la célèbre demeure des Le Pen.
Politique
Dans leur livre paru ce mercredi, "La politique malgré elle", les journalistes David Doucet et Mathieu Dejean révèlent plusieurs anecdotes sur la présidente du FN et la famille Le Pen. 
Politique
Le fondateur du Front national a exprimé mercredi son avis sur la présence de personnes gays au sein du parti. Sa réponse a choqué le journaliste qui l'interrogeait.
Société
Interrogé sur le système éducatif français, le fondateur du Front national trouve inconcevable de mélanger "dans la même classe des jeunes africains de 14 ans avec de jeunes européens du même âge". 
Politique
Le président d’honneur du Front National a posté un message sur Twitter dans lequel il critique d’anciennes décisions de Michel Rocard, décédé samedi. Découvrez ce qu’il a écrit. 
Vidéos à la une
Nous sommes au lendemain de la mort de Michel Rocard. Alors que le monde politique, unanime, rend un vibrant hommage à la mémoire de l'ancien Premier ministre, le président d'honneur du Front National s'autorise à ressortir de vieilles rancunes, datant de la guerre d'Algérie. "On oublie de dire que Michel Rocard fut un combattant de la guerre d'Algérie : Dans le camp de l'ennemi !", a twitté le frontiste. Un premier message rapidement suivi par un second, à la teneur similaire : "Michel Rocard se vantait d'avoir porté les valises de billets qui servaient au FLN à acheter des armes pour tuer des Français", twitte le député européen. Pour rappel, Michel Rocard avait, alors que se déclarait la guerre d'Algérie, rejoint les rangs du Parti socialiste autonome (PSA). Une formation opposée à la politique de la SFIO, ancêtre de l'actuel Parti Socialiste. Quant à Jean-Marie Le Pen, il défendait déjà à l'époque, comme il continue à le faire aujourd'hui, l'idée d'une Algérie française. Le fondateur du Front national a d'ailleurs combattu dans ce conflit du côté des forces françaises. Un vieux litige idéologique, donc, qui fait encore des vagues, plus de 50 ans après la déclaration de l'indépendance de l'Algérie. Une voix dissonante, en marge d'une classe politique unanimement admiratrice de l'ancien chef du gouvernement.
Politique
Soupçonné d’avoir employé aux frais de l’UE un assistant parlementaire, dont il ne peut fournir "la preuve du travail", l’ancien président du FN doit rembourser plusieurs centaines de milliers d’euros.
Politique
Dans son journal de bord hebdomadaire diffusé vendredi, Jean-Marie Le Pen a évoqué l’actualité de ces derniers jours. Il en a profité pour faire le rapprochement entre individus fichés S et "camp de concentration" lors d’une "blague" douteuse.
Politique
La veille des commémorations de l'abolition de l'esclavage, l'ancien président du FN a prétendu avoir dîné avec le pasteur américain Jesse Jackson, ce que le militant des droits civiques dément.
Vidéos à la une
OEIL DU WEB. Le révérend Jesse Jackson, un pasteur noir américain qui a combattu aux cotés de Martin Luther King était à Paris pour la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage. Son dîner a interpellé les internautes car il apparaît sur Twitter en compagnie dimanche de Jean-Marie Le Pen. Mardi, Jesse Jackson a précisé que la rencontre n'était pas prévue : "Je ne savais pas que vous deviez dîner ; je ne vous avais jamais rencontré avant et ne partage pas vos croyances", a-t-il twitté en réponse.
Vidéos à la une
L'eurodéputée et patronne du FN en Isère, Mireille d'Ornano, ainsi que le conseiller régional et patron du FN dans les Yvelines, Philippe Chevrier, ont perdu leurs responsabilités locales après s'être affichés dimanche avec Jean-Marie Le Pen lors de l'hommage à Jeanne d'Arc. Invité de LCI ce lundi, le fondateur du mouvement "ne croit pas en leur démission d'eux-mêmes"
Vidéos à la une
Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen ont séparément rendu hommage à Jeanne d'Arc hier. Jean-Marie Le Pen en a profité pour prédire la défaite de sa fille peut-être dès le premier tour de l'élection présidentielle de 2017. Il se voulait offensif mais en réalité, il a surtout été inoffensif. Pour Hervé Gattegno, on aurait tort de penser que le FN se perdra dans ces divisions. Plus Jean-Marie Le Pen s'en prend à Marine Le Pen, plus il accrédite l'idée que le FN s'est modernisé. - Bourdin Direct, du lundi 2 mai 2016, sur RMC
Vidéos à la une
Les militants du Front national avaient le choix entre deux rassemblements en ce 1er mai. Marine Le Pen avaient organisé un banquet avec ses militants après avoir déposé une gerbe place Saint-Augustin devant la statue de Jeanne d'Arc. Mais Jean-Marie Le Pen a organisé un contre-rassemblement devant la statue de Jeanne d'Arc place des Pyramides. Notre reporter Salhia Brahlia est allée à la rencontre des militants sur les deux événements.
Vidéos à la une
La vice-présidente du Front national, était l'invitée de BFMTV dimanche soir. Elle est revenue sur le contre-rassemblement organisé par Jean-Marie Le Pen à l'occasion du 1er mai alors que se tenait un banquet avec les militants du Front national et Marine Le Pen. Le fondateur du parti a pronostiqué lors de son discours près de la statue de Jeanne d'Arc place des Pyramides que sans conciliation la présidente du FN pourrait être "battue au 2e tour et peut être même au 1er" l'an prochain pour la présidentielle. "Ce sont les propos d'un père blessé, à juste titre peut-être aussi. Parfois il a des mots qui dépassent sa pensée. Pour bien le connaître, je pense qu'il souhaite évidemment comme nous tous le succès de Marine Le Pen, pour la France. Nous souhaitons tous la victoire rapide du projet du Front national", a assuré Christine Arnautu.
Vidéos à la une
Ce dimanche, c'était à chacun son dépôt de gerbe, à chacun sa statue de Jeanne d'Arc. A l'occasion du défilé du 1er mai, Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen ont une nouvelle fois emprunté un chemin différent. Le père a rendu hommage à Jeanne d'Arc, place des Pyramides, lieu historique des rassemblements du Front national, alors qu'à à deux kilomètres, Marine Le Pen a quant à elle salué la mémoire de la pucelle d'Orléans près d'une autre statue. Exclu du parti qu'il a fondé, Jean-Marie Le Pen a lancé à sa fille un appel à l'unité mais lui a également prédit le pire en 2017 en cas de non-réconciliation.

Pages

Publicité