Vidéos A la une
Bernard Cazeneuve a réagi lundi soir lors de son audition à la commission d'enquête sur les attentats du 13 novembre aux propos Jean-Marc Rouillan. L'ancien terroriste d'Action directe a déclaré que les terroristes s'étaient "battus courageusement". "C'est au ministère public de requérir la révocation de la libération conditionnelle de cet individu", a lancé le Premier ministre. "Moi je n'ai aucune mansuétude à l'égard de ce type de propos. Je considère que ces propos sont une offense à la mémoire des victimes et une blessure supplémentaire pour les familles qui ont déjà beaucoup endurées et la réponse doit être claire", a-t-il ajouté.
Publicité