Vidéos à la une
Jean-Luc Calyel, un ancien chef de groupe du GIGN a expliqué sur BFMTV les risques de l'intervention du RAID contre les hommes retranchés dans un appartement à Saint-Denis. Il affirme que la négociation est très difficile: " ils doivent aller jusqu'au bout et si possible réussir. Donc négocier avec ce genre de personnages est extrêmement difficile". Jean-Luc Cayel estime que cette opération est très délicate pour les forces de l'ordre: " ce qui est difficile pour le RAID c'est qu'il est peut-être en possessions d'explosif Il faut sécuriser les lieux".
Publicité