Vidéos Alaune
Ce jeudi 23 mars 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. Hier, les candidats à la présidentielle ont exposé leurs propositions aux 800 maires et présidents d'intercommunalités de France. Devant autant de monde, les postulants à l'Élysée ne se sont pas empêchés de dire la vérité. Nathalie Arthaud était honnête avec elle-même et allait jusqu'à dire qu'elle ne serait pas élue. Philippe Poutou quant à lui, a ouvertement avoué qu'il n'était pas habitué à parler devant autant de cravates. Du côté d'Emmanuel Macron, il n'a pas hésité à rendre la monnaie aux maires lorsque ceux-ci l'ont sifflé. A découvrir aussi l'entretien de Stéphane Le Foll devant les journalistes la semaine dernière. - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Vidéos Alaune
"Le spectacle que nous offrons est dévastateur". Candidat à la présidentielle, Jean Lassalle n'a pas caché son agacement vis-à-vis de l'image écornée des élus après les affaires Le Roux et Fillon. "Moi je ne gagne rien (...) Comment peuvent-ils se permettent de faire ça?", a-t-il alors lancé devant la caméra de BFMTV. Sur la moralisation de la vie publique, Jean Lassalle note toutefois "un progrès" de la part du "dernier gouvernement".
Vidéos Alaune
Seulement cinq des onze candidats à l'élection présidentielle vont s'affronter pour la première fois ce lundi sur TF1. Jean Lassalle, qui n'est pas convié à ce débat télévisé, juge sur BFMTV cette décision "indigne du pays des droits de l'homme". Pour le député des Pyrénées-Atlantiques, "c'est vraiment faire offense aux Français parce qu'à partir du moment où on accepte qu'il y a des candidats et des sous-candidats, on accepte aussi qu'il y a des citoyens et des sous-citoyens". "C'est tragique dans un moment aussi compliqué de notre histoire", a ensuite déploré l'ex-membre du MoDem.
Vidéos Alaune
Six des onze candidats à la présidentielle n'ont pas été invités au premier débat télévisé, ce lundi soir. Parmi eux, Nicolas Dupont-Aignan est le plus en colère. Invité samedi soir du 20h de TF1, il a quitté le plateau pour marquer son mécontentement. Pourtant, la chaîne qui organise le débat ce soir a bien le droit de "choisir" ses candidats. En effet, le principe d'égalité entre les candidats n'a pas encore remplacé le principe d'équité dans le calendrier dicté par le CSA. Ce dernier impose que le temps de parole corresponde à la représentativité du candidat. Illogique selon François Asselineau, candidat à l'élection présidentielle et crédité d'environ 1% dans les sondages: "On devrait donner plus de temps de parole aux candidats dont on ne connaît rien et moins à ceux dont on connaît tout".
Présidentielles
Le candidat à la présidentielle, qui se rêve "en berger à l'Elysée", s'est qualifié in extremis pour la présidentielle, samedi, en recueillant les 500 parrainages nécessaires. Mais connaissez-vous son programme ?
Politique
Lors de l'émission de Laurent Ruquier, samedi soir sur "France 2", le centriste s'est fait remarquer à cause de son attitude et de ses prises de position.
Vidéos Alaune
Jean Lassalle s'est livré à un véritable sketch mercredi soir à l'Assemblée nationale alors qu'était examinée le projet de loi Macron. Racontant les difficultés qu'il a rencontrées pour repasser son permis de conduire, il a expliqué qu'il avait dû passer des "tests psychotechniques" : "Je peux vous le dire parce que j'ai dû m'y reprendre à trois fois." Le député Modem des Pyrénées-Atlantiques a également partagé une anecdote sur son enfance, quand, à l'âge de huit ans, un test avait révélé qu'il avait "un QI juste au-dessus de zéro".
Vidéos Alaune
Les députés examinaient mercredi le projet de loi Macron pour le troisième jour consécutif. Et alors que la discussion se poursuivait après minuit, Jean Lassalle s'est mis à distribuer des bons points à la présidente de la séance et au ministre de l'Economie. "Quant à monsieur Macron, il est prêt à prendre la tête du gouvernement lorsque monsieur Valls aura pris les deux valses qu'il va prendre dans l'année à venir", a lancé le député Modem des Pyrénées-Atlantiques, ce qui a fait sourire le principal intéressé.
Vidéos Alaune
"Vous êtes en très net progrès Monsieur Macron, vous aussi." Jean Lassalle, le député des Pyrénées-Atlantiques, a distribué ses bons points dans la nuit de mercredi, lors de l'examen en séance publique de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques. Manuel Valls va "prendre deux valses" "Monsieur Macron est prêt à prendre la tête du gouvernement lorsque Manuel Valls aura pris les deux valses qu'il va prendre dans l'année à venir. Bref, vous m'avez compris", a déclaré Jean Lassalle. L'élu des Pyrénées-Atlantiques a également félicité Laurence Dumont, qui présidait la séance. "Vous êtes d'une rigueur remarquable (...) et en même temps vous êtes d'une "humanité remarquable."
Vidéos Alaune
Mercredi, tard dans la nuit, Jean Lassalle aura réussi à faire rire l'ensemble des députés présents dans l'hémicycle. Ceux-ci examinaient pour la troisième journée de suite le projet de loi Macron. "La dame s'est mise dans une colère impitoyable" Prenant la parole à propos de la réforme du permis de conduire, le député des Pyrénées-Atlantiques a raconté ses mésaventures quand il a dû repasser l'examen. "Vous devez passer des tests psychotechniques", explique l'élu. "Je peux vous le dire parce que j'ai dû m'y reprendre à trois fois". Jean Lassalle explique qu'il n'a pas réussi l'épreuve, qui consistait à "arrêter" avec deux manettes "une bulle qui ne devait pas franchir l'écran de manière latérale". "La dame (chargée de l'examen) s'est mise dans une colère impitoyable et a décrété que je m'étais moquée d'elle. Elle a retardé de trois mois l'échéance à laquelle je devais repasser mon permis." L'élu s'est aussi confié sur son enfance : "Le problème, c'est pas que j'étais mauvais, bien que le premier test psychotechnique que j'ai passé à l'école à l'âge de huit ans, alors que j'étais en 'français troisième langue', avait révélé que j'avais un QI juste au dessus, très légèrement de zéro." >> Revivez la troisième journée de débats dans l'hémicycle
Vidéos Alaune
Jean Lassalle, député Modem des Pyrénées-Atlantiques surnommé "le député qui marche" a présenté mercredi un rapport écrit après son tour de France à pied. Il était allé à la rencontre...
Vidéos Alaune
Jean Lassalle, député MoDem des Pyrénées-Atlantiques, était en duplex pour BFM Story.
Vidéos Alaune
Jean Lassalle arrivera ce mardi à Paris, dernière étape de son tour de France. Le député du Modem a entamé cette action en avril dernier pour aller à la rencontre des Français et écouter...
Vidéos Alaune
Jean Lassalle est arrivé mardi soir à pied en Haute-Garonne. L’élu MoDem béarnais qui a déjà parcouru plus de 4.500 kilomètres sur les routes françaises depuis le mois d’avril continue...
Vidéos Alaune
Rencontre avec Jean Lassalle, député MODEM du Béarn, qui a décidé de partir à pied aux quatre coins de l'hexagone pour partir à la rencontre des français. Il revient notamment sur l'agression...
Vidéos Alaune
Rencontre avec Jean Lassalle, député MODEM, qui parcourt actuellement la France à la rencontre des citoyens.
Vidéos Alaune
Jean Lassalle, député MoDem, a commenté les résultats de la législative partielle dans la circonscription de Jérôme Cahuzac. Les Grandes Gueules est une émission radiophonique de débat d'actualité, diffusée quotidiennement en France sur RMC depuis août 2004, et animée par les journalistes Alain...
Publicité