Vidéos Argent/Bourse
Après quatre mois de mobilisation contre la loi Travail, plusieurs organisations syndicales ont été reçues ce mercredi à Matignon. Malgré les efforts, des différends persistent. À la sortie de la réunion Jean-Claude Mailly, président de Force Ouvrière, a déclaré qu'il y avait encore "des désaccords de fonds sur les heures supplémentaires, le travail de nuit, le travail à temps partiel...."
Vidéos à la une
Les opposants à la loi travail manifestent sous haute surveillance jeudi à Paris, sur un trajet ultra-court obtenu de haute lutte après un bras de fer entre gouvernement et syndicats. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO a souligné le refus de Manuel Valls de dialoguer.
Vidéos à la une
Le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly, invité de Ruth Elkrief sur BFMTV ce mercredi, a déclaré que "les confédérations syndicales sont plus souples que Matignon". "Nous avons fait des propositions qui ont été retoquées, nous ne sommes pas des gens figés", a-t-il lancé. Jean-Claude Mailly, qui estime "avoir tenu compte des points les plus durs sur le texte", critique le fait que Manuel Valls refuse de s'ouvrir au dialogue. "Je ne joue pas avec les principes de la liberté de manifester et de la liberté de négociation", a-t-il conclu.
Vidéos Argent/Bourse
Les militants contre la loi Travail sont descendus en nombre dans les rues de Paris mardi. Pour le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, "il y a besoin que le gouvernement écoute la contestation, il a tort de s'obstiner dans sa démarche". Pour Jean-Claude Mailly, "si ça passe, je dirais tout simplement : 'Nous ne sommes plus dans une République'".
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly était ce lundi matin l'invité d'Arlette Chabot. Mécontent que le gouvernement ne satisfasse pas leurs revendications concernant la loi Travail, il l'accuse d'irresponsabilité et affirme vouloir maintenir la pression.
Vidéos Argent/Bourse
En cette huitième journée de mobilisation contre la réforme du travail, des manifestations ont lieu ce jeudi. Le dispositif de sécurité a été renforcé pour limiter les risques de débordements. À Paris, le cortège est parti a de Bastille à la place de la Nation. Pour Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, "tant que le Premier ministre reste droit dans ses bottes, le conflit va durer".
Vidéos Argent/Bourse
Une énième journée de mobilisation contre la réforme du travail a eu lieu ce jeudi. Le dispositif de sécurité a donc été renforcé pour limiter les risques de débordements. À Paris, le cortège est parti a de Bastille à la place de la Nation. Les sites pétroliers sont toujours bloqués ou à l'arrêt et les perturbations dans les ports et les centrales électriques se poursuivent. Quant au gouvernement, il s'oppose formellement au retrait et à la réécriture du projet Travail. Alors que l'exécutif et la CGT campent sur leurs positions, le déblocage du conflit peut-il venir de FO ? - Avec: Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO. - 18h l'heure H du jeudi 26 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Plusieurs milliers de personnes défilaient jeudi après-midi à Paris contre le projet de loi travail et le recours à l'article 49-3 pour le faire adopter sans vote. "C'est un affront à la démocratie le 49-3. Le Premier ministre était partisan de le supprimer. S'il l'avait fait on en serait pas là aujourd'hui", a déclaré Jean-Claude Mailly (FO).
Vidéos à la une
Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé dans toute la France pour un 1er mai sous le signe de la lutte contre le projet de loi Travail. Cette année la fête du travail a été marquée par un fait exceptionnel : Jean-Claude Mailly et Philippe Martinez, les deux frères ennemis du syndicalisme ont fait cette fois-ci front commun. Les deux organisations syndicales Force ouvrière et CGT ont défilé côte à côte. Une première depuis sept ans.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly et Philippe Martinez se sont placés côte-à-côte pour prendre le départ du défilé du 1er mai dimanche à Paris. Cela fait sept ans que le secrétaire général FO et le secrétaire général CGT ne se sont pas réunis pour la fête du Travail. Soudés par la loi Travail, ils espèrent que la fête du Travail ne sera pas entachée par des débordements.
Vidéos à la une
"On est dans un combat commun" avec les autres syndicats a déclaré dimanche Jean-Claude Mailly. Le secrétaire général FO défile aux côtés de Philippe Martinez pour la première fois depuis sept ans. L'objectif : continuer le combat contre la loi Travail.
Vidéos à la une
LCI arrive sur la TNT gratuite ce mardi 5 avril. Découvrez les messages de bienvenue de plusieurs personnalités habituées du plateau de la chaîne info : Corinne Lepage, Gilbert Collard, Jean-Claude Mailly et Najat Vallaud-Belkacem.
Vidéos à la une
"Le mécontentement et le désaccord demeure", affirme Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière. Pour Pierre Gattaz, président du Medef, "s'il y a encore des reculades, c'est la fin des haricots". La majorité des partenaires sociaux n'ont pas été convaincus par le premier ministre qui a détaillé les modifications du projet de loi El Khomri à Matignon lundi.
Vidéos à la une
Le secrétaire général de Force ouvrière a expliqué lundi soir sur BFMTV les raisons pour lesquelles il était opposé au projet de loi El Khomri. Jean-Claude Mailly reproche au texte de vouloir transférer le maximum de négociations sur l'entreprise à la place du niveau national. Le syndicaliste n'est pas d'accord avec la proposition du gouvernement de renégocier seulement certains points. "On n'est pas là pour un plat de lentilles, on veut le menu complet", a-t-il déclaré. Selon lui, il y a un problème de construction de cette loi et tout doit être revu.
Vidéos à la une
Pour le secrétaire général du syndicat FO, invité ce mardi de RMC, le report de la présentation du projet de loi de réforme du code du travail n'est pas suffisant. Jean-Claude Mailly anticipe de simples ajustements à la marge. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos à la une
A la sortie de la réunion entre le Premier ministre Manuel Valls et les partenaires sociaux dans le cadre du plan d'urgence pour l'emploi, le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly s'est opposé au nouveau contrat de travail proposé par les entreprises, qu'il qualifie de contrat "fragile".
Vidéos à la une
A la Rochelle, le week-end dernier, Manuel Valls a appelé à "revoir en profondeur" le code du travail. Alors, est-on à l'aube d'un "big bang" social ? Que se passerait-il si demain, le gouvernement décidait de privilégier les accords d'entreprise au détriment de la loi ? Sans préjuger de la personnalité de Myriam El Khomri, la nouvelle ministre de l'Emploi qu'il ne "connaît pas", Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière, lui lance un avertissement : "Il faudra que la ministre fasse de la résistance face à la logique libérale !" "Si demain, menace-t-il, on donne la priorité à l'entreprise et que le code du travail devient aléatoire, il y aura un effondrement de la négociation collective ! A 18 mois de la présidentielle, ce serait un peu casse-cou..." Propos recueillis par Elsa Mondin-Gava. A lire aussi : >> Qui est Myriam El Khomri, la nouvelle ministre du Travail ?
Vidéos à la une
Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon... La manifestation contre l'austérité a rassemblé des dizaines de milliers de Français ce jeudi dans près de 80 villes. Elle s'est tenue à l'appel de quatre syndicats: la CGT, Force ouvrière, FSU et Solidaires. En parallèle, des appels à la grève ont été lancés dans plusieurs centaines d'entreprises. Près d'un quart des enseignants des écoles maternelles et élémentaires ont cessé par exemple le travail ce jeudi selon les estimations du SNUipp-FSU, principal syndicat des professeurs des écoles. Une partie d'entre eux était vraisemblablement dans les rangs du cortège parisien, au côté du député européen du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, du secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly, et du secrétaire national du PCF Pierre Laurent. Ils se sont exprimés au micro de BFMTV.
Vidéos à la une
François Hollande a annoncé que la grande conférence sociale annuelle serait désormais remplacée par plusieurs rendez-vous sur des thèmes précis. Une décision qui va à l'encontre du "respect la liberté de négociation" pour Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière, était l'invité de BFM Story lundi soir. "Je considère que le projet de loi Macron au moins sur des dispositions telles que le travail le dimanche, les prud'hommes, la sécurisation de l'emploi, va accroître les flexibilités mais cela ne va pas être de nature à booster l'économie", a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière était sur le plateau de BFM Story. Retour le projet de loi d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie a dévoilé, ce mercredi, les grandes lignes de son projet et a affirmé vouloir en finir avec l'accumulation de normes qui fait souffrir les TPE que les grands groupes. Ce texte s'attaque notamment aux "trois maladies" françaises qui sont; la défiance, la complexité et le corporatisme. Selon lui, elles nous empêchent "de libérer, d'investir et de travailler.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière était sur le plateau de BFM Story. Le ministre des Finances Michel Sapin a reconnu ce mercredi 10 septembre que la France devait encore une fois repousser, à 2017 au lieu de 2015, son engagement à respecter la limite européenne de déficit public, soit 3 % du PIB. Le déficit public atteindra donc 4,4 % du PIB en 2014 et 4,3 % en 2015, après 4,2 % l'an dernier. Pour Jean-Claude Mailly "qui dit moins de croissance dit moins de recettes fiscales" et que "si le gouvernement n'augmente pas les impôts, il va devoir couper dans les dépenses".
Vidéos à la une
"Les grandes orientations économiques n'ont pas changé", depuis que François Hollande est au pouvoir estime Jean-Claude Mailly mardi sur BFMTV. Le secrétaire général de Force ouvrière estime que le gouvernement "n'a pas réussi à reprendre la main sur les marchés financiers".
Vidéos à la une
BFM Politique: Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, et Jean-Claude Mailly, secrétaire général Force Ouvrière.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, était l'invité de BFM Story.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, répond aux questions de Ruth Elkrief sur le coup d'envoi des consultations sur la réforme fiscale voulue par Jean-Marc Ayrault.
Vidéos à la une
BFM Politique: Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, répond aux questions de Hedwige Chevrillon qur le Budget 2014, le coût du travail et les retraites.
Vidéos à la une
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière sur l'emploi était l'invité de BFM Politique ce dimanche. Pour lui, la CGT "accepte tout ce que fait le gouvernement" auquel elle est...
Vidéos à la une
BFM Politique: Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, sur les élections allemandes et sur aux liens entre syndicalisme et réforme.

Pages

Publicité