Revue du web
Avec Atlantico
Une candidature Macron pourrait être dangereuse pour le président du Modem qui, si Nicolas Sarkozy est désigné lors de la primaire, a annoncé son intention de se représenter. Une bonne raison, pour son adversaire centriste Jean-Christophe Lagarde, de soutenir l'ancien ministre de l’Économie ?
Vidéos A la une
Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, invité de BFM Story sur BFMTV ce lundi, a critiqué la gestion par l'Etat de la pénurie d'essence provoquée par les blocages des routiers. Selon lui, que le gouvernement dise qu'il n'y a pas de pénurie, "c'est se moquer du monde". "Le gouvernement se décide aujourd'hui à débloquer les raffineries? Il fallait le faire avant", a dénoncé le maire de Drancy. Pour lui, "s'il y a conflit social, on n'a pas le droit d'empêcher les Français de pouvoir travailler".
Vidéos Argent/Bourse
Le député UDI Jean-Christophe Lagarde a jugé mardi qu'il fallait "oser" dire que "ça va mieux" alors que plus d'un million de Français supplémentaires émargent à Pôle emploi depuis quatre ans. "On assiste dans votre majorité au concours Lépine des mauvaises idées", a-t-il ajouté quelques minutes avant l'ouverture des débats à l'Assemblée autour du projet de loi Travail.
Vidéos A la une
Invité de LCI, Jean-Christophe Lagarde, revient sur la visite de Manuel Valls à Vaulx-en-Velin où il a présenté son projet de loi "égalité et citoyenneté". Pour le président de l'UDI, c'est à l'éducation nationale de revoir sa copie, afin de garantir l'égalité pour tous.
Vidéos A la une
Les adhérents de l'UDI se sont prononcés à 66,56% contre une participation à la primaire de la droite, en l'absence d'un accord avec le parti Les Républicains, selon les résultats d'une consultation interne annoncés dimanche. Le président avait appelé à voter en ce sens, suite à l'absence d'accord politique.
Vidéos A la une
Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI, a expliqué dimanche sur BFMTV pourquoi les adhérents de son parti avaient choisi de ne pas participer à la primaire de la droite. "Nous sommes toujours ouverts à la discussion mais sommes définitivement fermés à toute forme soumission", a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
"François Hollande commet un crime contre l'esprit européen," a estimé ce vendredi le président de l'UDI sur LCI, au sujet des discussions entre l'Union européenne et la Turquie sur le contrôle de flux migratoires.
Vidéos A la une
Christiane Taubira a quitté ses fonctions de garde des Sceaux ce mercredi. Une nouvelle qui ravit le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, invité de LCI. La politique pénale était "incohérente et inefficace", a-t-il affirmé.
Vidéos A la une
Jean Christophe Lagarde était sur BFMTV ce vendredi. Le président de l'UDI s'est exprimé sur la prolongation de l'état d'urgence ainsi que sur la réforme constitutionnelle. Selon lui, "la menace que nous vivons est durable", mais "on ne peut pas vivre dans un état d'urgence permanent, il faut adapter notre arsenal législatif". Il a expliqué que "le contrôle parlementaire", qu'il voudrait constitutionnaliser, servirait à "vérifier qu'il n'y a pas une dérive politique lorsqu'un état d'urgence est mis en place". Pour pouvoir "donner des garanties aux citoyens" dans le cadre de l'état d'urgence, il a détaillé les trois mesures que souhaite son parti. Tout d'abord, un "contrôle des parlementaires institutionnalisé, que ce ne soit pas au choix du pouvoir exécutif". Ensuite que l'état d'urgence "ne puisse pas aller au-delà de quatre mois sans qu'on repasse devant le parlement. Enfin "qu'il ne puisse pas y avoir de dissolution nationale au moment où il y a un état d'urgence, parce qu'un chef de l'Etat qui voudrait faire un mauvais coup pourrait tenter ce genre de manoeuvres", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
A droite comme à gauche, il semble très difficile d'adopter une position commune sur la déchéance de la nationalité. Invité vendredi dans Parlement hebdo, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a approuvé l'idée d'une déchéance "à tous les Français. On me dit que ça va créer des apatrides mais pardon, on en a le droit !". Autre mesure prônée par le député de Seine-Saint-Denis, frapper "d'indignité nationale" les apprentis djihadistes partis en Syrie et en Irak rejoindre Daech. "Parce que ça nous permettrait de conditionner leur éventuel retour, quand ils souhaitent revenir, de l'encadrer voire de le refuser", a conclu Jean-Christophe Lagarde.
Vidéos A la une
Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal et Jean-Christophe Lagarde ont réagi ce mardi dans les couloirs de l'Assemblée nationale à la mort de l'ancien chancelier social-démocrate allemand Helmut Schmidt, décédé mardi à 96 ans.
Vidéos A la une
Jean-Christophe Lagarde était l'invité d'Apolline de Malherbe dimanche soir dans BFM Politique. Le président de l'UDI s'en est violemment pris au premier secrétaire du Parti socialiste. ""Je suis révolté par l'attitude de monsieur Cambadélis. Il a dit, il n'y a pas très longtemps, que finalement dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Paca, il pourrait accepter que madame Le Pen soit élue. Quand il fait cela, en réalité, il est en train d'espérer la victoire de madame Le Pen. Je pense même qu'il la construit et qu'il y a un vrai débat au sein du parti socialiste en ce moment", a accusé le député-maire de Drancy. "A chaque fois qu'un bulletin part vers l'extrême droite ça peut sauver un élu socialiste. Ils sont en train de construire une manipulation politique. A la tête du PS, des personnes font un calcul politique cynique et indigne espérant la victoire de l'extrême droite ", a-t-il poursuivi. Le président de l'UDI a ajouté qu'il ne pensait pas que tous les socialistes avaient les mêmes intentions même s'il demande si le président de la République "n'y trouverait pas un intérêt".
Vidéos A la une
Jean-Christophe Lagarde était reçu dimanche soir dans BFM Politique par Apolline de Malherbe. Le président de l'UDI a commenté le redécoupage de la carte des régions qu'il qualifie de "ni faite ni à faire". Selon lui, elle a été faite pour des raisons électoralistes. "Quand on laisse la Bretagne toute seule et qu'on ne met pas la Loire-Atlantique avec, c'est essentiellement pour faire plaisir à monsieur Le Drian. C'est une carte des copains qui a été contactée dans un petit coin de bureau à l'Elysée par monsieur Hollande. Il n'en reste pas moins que rebouger cette carte c'est reperdre du temps", a déclaré le député-maire de Drancy.
Politique
Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.
Politique
Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.
Vidéos A la une
Invité du 17/19 sur LCI, le président de l'UDI et député-maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde a clairement attaqué Marine Le Pen. Il l'a accusé de la "napalmisation de la vie politique française".
Vidéos A la une
"Nous serons totalement opposés, totalement opposés, à une remise en cause du droit du sol." Jean-Christophe Lagarde était l'invité vendredi de Parlement Hebdo sur LCP et Public Sénat. Le président de l'UDI a ainsi évoqué le vote électronique organisé par Nicolas Sarkozy et Les Républicains sur l'immigration. Parmi les questions posées, la numéro 11 évoque une "adaptation" du droit du sol. Le droit du sol prévoit qu'une personne née en France est française. "Le droit du sol, c'est la République et le remettre en cause ce n'est pas républicain", a expliqué Jean-Christophe Lagarde, qui met en avant certaines "valeurs différentes" entre le parti de Nicolas Sarkozy et le sien. Le président de l'UDI veut en revanche "revoir le droit du regroupement familial" et prône la création d'un "ministère européen de l'immigration". A lire aussi : >> Immigration : découvrez la liste des questions posées aux adhérents Les Républicains >> Intégration ou assimilation des immigrés ? Devedjian juge "inacceptable" la distinction de Sarkozy
Vidéos A la une
L'invité de la semaine dans "Questions d'Info" est Jean-Christophe Lagarde, député de Seine-Saint-Denis, président de l'UDI.
Vidéos A la une
Invité de la Matinale LCI-Radio Classique, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a évoqué la situation de la Grèce, qui négocie toujours avec ses créanciers pour trouver une solution à sa crise de la dette. Il a réaffirmé son envie de voir les Grecs demeurer au sein de l'UE.
Politique
Mardi prochain, Nicolas Sarkozy et Jean-Christophe Lagarde devraient signer un accord pour les élections régionales qui se dérouleront en décembre prochain. Cet accord aurait également des conséquences sur la primaire des Républicains.
Politique
Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, menace de faire cavalier seul pour les futures élections s’il n’obtient pas d’accord avec le président de Républicains.
Vidéos A la une
Invité de la Matinale LCI-Radio Classique, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a évoqué la présidentielle de 2017. Il a estimé que son parti "n'a pas vocation à choisir entre deux candidats de l'UMP" en vue de la primaire.
Vidéos A la une
Réuni avec Jean-Christophe Lagarde au siège de l'UMP, Nicolas Sarkozy a affiché une mine plutôt réjouie avec son collègue de l'UDI. Le président de l'UMP a mis en avant cette stratégie d'union plébiscitée par les Français. Lagarde, lui, a parlé des différences qui existaient entre les deux partis mais qui se sont additionnées pour faire gagner la droite.
Vidéos A la une
Au lendemain du premier tour des élections départementales, le président de l'UMP Nicolas Sarkozy et son homologue de l'UDI Jean-Christophe Lagarde ont affiché leur alliance, malgré leurs divergences de positions sur l'attitude à adopter face à FN. Détails.
Vidéos A la une
A une semaine des élections départementales, Claire Chazal a reçu Jean-Christophe Lagarde. Le président de l'UDI a donc évoqué les enjeux de ce scrutin et la campagne de Manuel Valls contre le Front national.
Vidéos A la une
L'invité de la semaine dans "Questions d'Info" est Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI.
Vidéos A la une
Invité de la Matinale de LCI-Radio Classique, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a évoqué la hausse historique de la cote de popularité de François Hollande (+21 points à 40%). "Les Français reconnaissent qu'il a réagi comme il fallait à l'agression barbare dont la France a fait l'objet", a-t-il estimé.
Vidéos A la une
"La loi de l'Islam ne s'applique pas en France, et ne s'appliquera pas en France", a déclaré Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, dans l'émission Les Indés Radios-LCI-Metronews.
Vidéos A la une
Invité du Club présenté par LCI, Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, a affirmé que la loi Macron était un "fourre-tout". "Ca ne va pas libérer l'économie française", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
Jean-Jacques Bourdin recevait Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI et député-maire de Drancy, ce mardi sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la possible nomination de Laurent Wauquiez comme porte-parole de l'UMP, le député a estimé que ce serait "une erreur" de la part de Nicolas Sarkozy car sa "ligne droitière finit par être une dérive". '"Je ne crois pas que l'on puisse battre le Front national en courant derrière", estime Lagarde pour qui, le parti d'extrême droite est "une PME familiale qui recueille toutes les frustrations de la société française".

Pages

Publicité