Vidéos A la une
Anggun serait-elle menacée dans propre pays ? En 2015, le Français Serge Atlaoui est condamné à mort à Jakarta en Indonésie dans une affaire de trafic de drogue. Anggun s'insurge et décide d'écrire au président indonésien pour sauver le Français. " J'avais écrit une lettre ouverte, ce qui m'a valu d'être la personne la plus détestée en Indonésie ", a-t-elle raconté sur RFM.
Vidéos A la une
Une éclipse solaire a eu lieu dans la nuit du 8 au 9 mars 2016. C'est en Indonésie qu'il fallait être pour pouvoir profiter du spectacle. La...
Vidéos A la une
Les habitants de Jakarta ont rendu hommage aux victimes des attaques terroristes de jeudi qui ont fait quatre morts parmi les civils.
Vidéos A la une
La police indonésienne a arrêté trois suspects après l'attaque terroriste menée hier dans le centre de Jakarta par un commando de cinq hommes, munis de ceintures d'explosifs et de pistolets. Trois d'entre eux se sont fait exploser. Les autres ont été neutralisés. Les assaillants ont abattu un Canadien qu'ils avaient pris en otage ainsi qu'un Indonésien. Une vingtaine de personnes, dont plusieurs Occidentaux, ont également été blessées. Indonesia arrests three suspects for Jakarta terror attacks https://t.co/Go73ghxKzt- TIME.com (@TIME) 15 Janvier 2016 Selon les autorités, cette attaque pourrait avoir été commanditée par un Indonésien, membre du groupe État islamique, qui a revendiqué l'attentat. Il s'appelle Bahrun Naim et vivrait aujourd'hui à Raqqa, en Syrie. 'Le groupe djihadiste compte plusieurs cellules en Asie du Sud-Est qui se font concurrence', a indiqué le chef de la police. BBC News - Jakarta attacks: Profile of suspect Bahrun Naim https://t.co/q3ZMFlS57z- Ferry Maitimu (@FerryMaitimu) 15 Janvier 2016 Le mode opératoire des assaillants rappelle celui utilisé par les terroristes à Paris. L'attaque, qui a visé notamment un café Starbucks, a eu lieu dans un quartier très fréquenté, qui abrite des centres commerciaux, les bureaux de plusieurs agences de l'ONU et des ambassades. Les terroristes ont tiré sur la foule. Il a fallu trois heures aux forces de sécurité pour neutraliser le commando.
Vidéos A la une
Des militants proches du groupe Etat islamique ont mené ce jeudi une série d'attaques dans le centre de Djakarta. 2 civils ont été tués en plus de 5 assaillants, lors des explosions et des fusillades qui ont suivi.
Vidéos A la une
Ce matin à Jakarta, en Indonésie, le groupe État islamique a orchestré un double attentat-suicide à proximité d'agences de l'Organisation...
Vidéos A la une
Le groupe Etat islamique est à l'origine des attaques qui ont secoué la capitale indonésienne ce jeudi. L'organisation djihadiste les a revendiquées et la police indonésienne l'a confirmé. Breaking News: Jakarta police chief says Islamic State 'definitely' behind attack. More: https://t.co/HqhDspnc40 pic.twitter.com/BivYjUq3uo- Reuters Top News (@Reuters) 14 Janvier 2016 Bilan provisoire Ces attentats ont coûté la vie à 7 personnes, selon un bilan encore provisoire. Les victimes sont deux civils, l'un d'eux est originaire du Canada. Parmi les morts, il y a également 5 assaillants. Plusieurs personnes ont aussi été blessés. Le déroulement des faits Ces attaques ont été menées de manière quasi-simultanée, dans le centre de Djakarta. Tout a commencé en fin de matinée par une explosion devant un Starbucks Café. L'établissement est situé près d'un centre commercial non loin d'immeubles abritant plusieurs agences de l'ONU ainsi que des ambassades. Une autre détonation a été entendue devant un poste de police. Les témoins disent avoir enregistré au total 6 explosions. Dans 2 cas, il pourrait s'agir d'attentat suicide. Puis il y a eu les échanges de tirs entre les assaillants et les forces de l'ordre. Le quartier a été bouclé, la foule tenue à l'écart. La traque a duré plusieurs minutes. La police a ensuite annoncé avoir neutralisé les assaillants. Police stand guard outside devastated Starbucks cafe struck by bomb attack in central #Jakarta #JakartaBlasts pic.twitter.com/95kgifeLMS- Nick Perry (@nickeperry) 14 Janvier 2016 'La situation est désormais sous contrôle', ont indiqué les autorités en fin d'après-midi. Mais avec une donnée nouvelle : le groupe Etat islamique a fait des émules dans l'archipel. Il y a quelques semaines, les autorités avaient annoncé avoir déjoué un attentat suicide planifié par des djihadistes. Pour aller plus loin
Vidéos A la une
Une série d'explosions suivies d'échanges de coups de feu ont retenti dans la capitale indonésienne Jakarta ce matin. Le dernier bilan, encore...
Vidéos A la une
"Tout ce qui se passe aujourd'hui redouble même triple notre motivation à continuer notre combat (...) jusqu'à la dernière seconde pour sauver Serge Atlaoui", a déclaré ce vendredi le frère du Français dont l'exécution en Indonésie peut intervenir à tout moment. Condamné pour trafic de drogue, Serge Atlaoui a toujours clamé son innocence. "Tous ceux qui sont contre (...) la peine de mort, qu'ils se manifestent d'eux-mêmes, qu'ils descendent dans la rue, qu'ils prennent même des initiatives pour éviter cela, parce que, il ne faut pas croire, ça peut arriver à chacun d'entre nous", a poursuivi le frère de Serge Atlaoui.
Vidéos A la une
"Je le reconnais: certaines portes se ferment et se ferment sans raison. C'est pour ça que le combat est si dur", a reconnu l'avocat du Français Serge Atlaoui ce vendredi soir sur BFMTV. Le gouvernement indonésien a donné jeudi l'ordre de lancer les préparatifs des exécutions de dix condamnés à mort pour trafic de drogue, dont celle de Serge Atlaoui. Ce dernier a toujours clamé son innocence. Les ambassadeurs des autres ressortissants condamnés à mort ont tous reçu un sms leur indiquant l'imminence de l'exécution, à l'exception de l'ambassadrice française en Indonésie. "Je n'ose pas imaginer que l'exécution de M. Atlaoui (puisse) intervenir sans que l'ambassadrice n'ait auparavant été informée, comme l'usage le veut", a réagi l'avocat du Français, qui y voit un signe positif.
Vidéos A la une
Elle a grandi en Indonésie et a soutenu l'actuel président lors de la dernière campagne électorale. Mais la chanteuse Anggun ne supporte pas la condamnation à mort définitive du Français Serge Atlaoui. L'artiste a écrit une lettre au chef de l'Etat indonésien Joko Widodo pour lui demander de gracier Serge Atlaoui. Selon la justice indonésienne, ce dernier aurait pris part à un trafic de drogue dans le pays. Or, le Français a toujours clamé son innocence. Il pourrait être fusillé dans les prochains jours ou prochaines semaines. La chanteuse Anggun regrette que l'Indonésie, "un pays tolérant, ouvert, moderne (..) ait des valeurs sur des sujets sociétales (...) parfois archaïques".
Vidéos A la une
Dix ans après son arrestation dans la banlieue de Jakarta, Serge Atlaoui, un Français de 51 ans, condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue, a vu son ultime recours rejeté, mardi, par la Cour suprême du pays. Incarcéré sur place depuis son interpellation, Serge Atlaoui risque d'être fusillé dans les prochaines semaines. En France, sa famille garde espoir, comme l'explique son frère, André Atlaoui, qui appelle à la mobilisation.
Vidéos A la une
"Je ne vous cache pas que nous sommes plus inquiets que jamais (...) nous sommes dans le désarroi le plus complet", a déclaré le frère de Serge Atlaoui, alors que la Cour suprême indonésienne vient de rejeter l'ultime recours pour que le Français échappe à la peine de mort. Artisan soudeur âgé de 51 ans, Serge Atlaoui s'est toujours défendu d'être un trafiquant de drogue, affirmant qu'il n'avait fait qu'installer des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique. Il est incarcéré depuis dix ans en Indonésie et risque d'être fusillé dans les prochaines semaines. Ce mardi, son frère a lancé "un appel au président de la République et à l'Union européenne".
Vidéos A la une
Des dizaines de manifestants indonésiens étaient rassemblés ce jeudi devant l'ambassade australienne à Djakarta. Pour eux, pas question de céder aux pressions diplomatiques exercées par l'Australie en vue d'empêcher l'exécution de deux ressortissants australiens. Ces deux personnes ont été condamnées à mort pour trafic de drogue. Et l'application de la peine doit intervenir très prochainement. Le Premier ministre australien s'est entretenu par téléphone ce jeudi avec le président indonésien Joko Widodo. Sans dévoiler le contenu de la conversation, Tony Abbott a simplement indiqué que les autorités indonésiennes '(comprenaient) parfaitement la position australienne.' Soit. Mais jusqu'à présent, rien n'a permis d'infléchir le nouveau président indonésien, déterminé à éradiquer le trafic de drogue. Depuis l'arrivée au pouvoir de Joko Widodo en octobre dernier, le rythme des exécutions s'est accéléré et les appels à la clémence ont été systématiquement rejetés. Indonésiens ou étrangers : aucune exception. Un Français, Serge Atlaoui, figure sur la liste des condamnés à mort. 'Nous agissons dans le cadre de la loi', a rappelé ce jeudi, Arrmanatha Nasir, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. L'Indonésie dispose d'une des législations les plus sévères au monde dans les affaires de stupéfiants. En janvier, 6 personnes condamnées pour trafic de drogue ont été fusillées. Parmi elles, 5 étrangers. Cela a entraîné une vague d'indignation internationale. Sans pour autant faire fléchir l'Indonésie.
Vidéos A la une
Les appels à la clémence rejetés en Indonésie. Onze personnes, étrangers et Indonésiens, condamnées à mort dans ce pays, la plupart pour trafic de drogue, seront bien exécutées. Déclaration sans appel du nouveau président indonésien. Joko Widodo a aussi fermement demandé aux pays étrangers de ne pas intervenir. Le France, le Brésil et les Pays-bas, entre autres, auraient en effet récemment appelé le dirigeant indonésien pour le convaincre de revoir sa position. Même intervention de l'Australie qui mène une campagne pour empêcher les exécutions de deux de ses ressortissants. Condamnés à mort pour trafic d'héroïne en 2006, les deux hommes ont été récemment transférés dans une prison de haute sécurité où ils doivent être fusillés, leur demande de grâce ayant été rejetée par un juge indonésien.
Vidéos A la une
CILACAP (Indonésie) - 18 jan 2015 - Six condamnés à mort pour trafic de drogue dont 5 étrangers ont été exécutés dimanche en Indonésie. Malgré d'intenses appels à la clémence en provenance des différents pays concernés, le gouvernement de Jakarta a justifié sa fermeté en pointant les ravages de la toxicomanie sur la jeunesse indonésienne. Les personnes exécutées étaient originaires du Brésil, du Malawi, du Nigéria, des Pays-Bas et du Vietnam. Une vingtaine d'autres détenus condamnés pour des faits identiques se trouvent dans le couloir de la mort. Parmi eux Serge Atlaoui. Condamné en 2007 pour avoir travaillé dans un laboratoire clandestin d'ectasy, ce Français originaire de Metz nie son implication. Il a déposé un recours devant la Cour suprême qui ne s'est pas encore prononcée. Le 16 janvier, Michel Sapin, le ministre français des Finances qui était en visite en Indonésie a fait part de sa préoccupation sur le sort du Français.
Vidéos A la une
Les musulmans du monde entier célèbrent, ce lundi, la fin du Ramadan. Dans le monde entier, ils s'affairent pour les préparatifs de l'Aïd el-fitr.
Vidéos A la une
On l'appelle l'Obama indonésien. Joko Widodo, candidat à l'élection présidentielle, est en tête du scrutin ce matin. Le plus grand pays musulman du monde, 190 millions d'électeurs, se choisit un nouveau dirigeant ce mercredi. Ancien vendeur de meubles, Jokowi - c'est son surnom - a connu une ascension politique fulgurante. Aujourd'hui gouverneur de Djakarta, il symbolise la poursuite de la réforme démocratique. Son adversaire, issu de l'ancienne garde de la politique indonésienne, est un ancien gendre du dictateur Suharto. Si Prabowo Subianto estime qu'une démocratie à l'occidentale n'est pas adaptée à son pays, il a pourtant regagné des intentions de vote ces dernières semaines. Mais les deux candidats pourtant ont des programmes similaires sur de nombreux points, comme la lutte contre la corruption et la'ide aux plus démunis. En Indonésie, plus de cent millions de personnes vivent avec moins de deux dollars par jour.
Vidéos A la une
Michaël Blanc, ce Français emprisonné en Indonésie depuis 1999, a obtenu sa libération conditionnelle lundi. Il ne pourra cependant retourner en France que dans quatre ans. Ce mardi, il s'est...
Vidéos A la une
Au moins sept morts et des dizaines de blessés dans une collision entre un train de passagers et un camion citerne en Indonésie. L’accident s’est produit vers 11 heures du matin à un...
Vidéos Argent/Bourse
Le 27 août, Benjamin Rameau, vendeur actions BNP PARIBAS à Tokyo, relate les importantes baisses sur les marchés émergents de la zone Asie, au micro de Stéphane Soumier dans Good Morning...
Publicité