Vidéos Argent/Bourse
Jacques Myard, député LR des Yvelines, est revenu sur la décision du gouvernement à autoriser la manifestation contre la loi Travail. "Je pense que c'est une mauvaise idée de faire une manifestation parce qu'il y a des risques". Il a également précisé : "Nos policiers sont totalement éreintés. Il faut véritablement calmer le jeu et cesser ce genre de manifestations".
Vidéos à la une
"L'Union européenne telle que nous la connaissons aujourd'hui est morte. Il faut se rendre compte qu'elle va de crise en crise. Il faut refonder l'Europe et reposer les vraies questions. Le Brexit a ce mérite", a précisé Jacques Myard, député LR des Yvelines, qui soutient la sortie de la Grande-Bretagne de l'Europe.
Vidéos à la une
Le député LR Jacques Myard, à la prose si particulière, a défendu vendredi le projet de révision constitutionnelle porté par le gouvernement. "On s'est dit 'la pentecôte descend finalement sur l'Elysée'", a-t-il ironisé en évoquant l'annonce sur la déchéance de nationalité de François Hollande au congrès de Versailles. "Il faut avoir sacrée dose d'irresponsabilité pour ne pas regarder la réalité en face", a-t-il fustigé en évoquant des propos de "gauchistes décadents". "La sécurité c'est un peu comme l'amour, c'est une affaire d'expérience et de pratique", a-t-il enfin lancé en conclusion pour défendre une nouvelle fois la Russie et appeler à ne pas se tromper d'ennemi.
Vidéos à la une
Au menu de ce mardi 20 octobre, François Hollande sous les huées à la Courneuve, Anne Hidalgo interdite de territoire dans la ville de Jacques Myard, et des politiques pris en flagrant délit! Du lundi au jeudi, le PoliticoZap est un rendez-vous décalé sur l'actualité politique. .
Vidéos à la une
Invité de LCI Soir, pour commenter l'actualité, le député Les Républicains des Yvelines Jacques Myard a dénoncé le discours de François Hollande lors de l'Assemblée générale de l'ONU. Selon lui, "on s'est mis hors-jeu" en se détachant des autres pays concernant le sort à réserver à Bachar al-Assad.
Vidéos à la une
Invité de LCI Soir, pour commenter l'actualité, le député Les Républicains des Yvelines Jacques Myard est revenu sur les propos de Nadine Morano sur la France "pays de race blanche" et la polémique qui en a découlé. Il a jugé qu'elle avait "dérapé". "C'est un beau loupé qu'elle va payer cher", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
Invité de l'émission "Choisissez votre camp" sur LCI, le député Les Républicains des Yvelines Jacques Myard a estimé qu'il fallait agir à la source pour régler la crise migratoire. "Il n'y a pas de solution politique sans négociation avec tous les acteurs de la région, dont Bachar el-Assad
Vidéos à la une
Invités : - Barbara Pompili, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée - Jacques Myard, député "Les Républicains" des Yvelines
Vidéos à la une
L'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua s'est éteint lundi à l'âge de 88 ans. Jacques Myard, député Les Républicains des Yvelines, a salué sur LCI la mémoire de son ami, disparu des suites d'un accident cardiaque.
Vidéos à la une
Invités : Jacques Myard, Député UMP des Yvelines Alexis Bachelay, Député PS des Hauts-de-Seine
Vidéos à la une
Renforcer les moyens des services de renseignement français : c'est l'objectif du projet de loi débattu à partir d'aujourd'hui à l'Assemblée nationale. Les attentats de janvier dernier ont révélé des failles dans la protection de notre pays vis-à-vis de la menace terroriste. Pour réagir, le gouvernement a décidé d'élaborer un texte renforçant les pouvoirs des services de renseignement. Le projet de loi autorise les policiers à utiliser des balises, posées sur les voitures des suspects ainsi que l'installation de micros à leur domicile ou la généralisation des " Imsi-catcher ", des appareils qui interceptent toutes les communications autour de lui. Par ailleurs, la surveillance d'Internet est au coeur de la lutte antiterroriste. Il prévoit la mise en place de " boîtes noires ", capable de détecter les comportements suspects sur Internet. Toutes les écoutes et interceptions seront autorisées par le Premier ministre, sans passer par un juge, après avis de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), organe également crée par cette nouvelle loi. Si les parlementaires, de droite comme de gauche, sont en majorité favorables à ces mesures, de nombreuses voix se sont élevées pour mettre en garde contre une surveillance généralisée des Français. Jeudi, sept hébergeurs dont OVH et Gandi, ont menacé de qutter l'Hexagone pour ne pas perdre leurs clients. La CNIL quant à elle déplore que le projet de loi " permette de collecter, de manière indifférenciée, un volume important de données qui peuvent être relatives à des personnes tout à fait étrangères à la mission de renseignement ". Le syndicat de la magistrature estime de son côté que le texte " installe un dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens ". En clair, de nombreux organismes ou associations craignent la mise en place d'un Big Brother à la Française, justifiée par la lutte contre le terrorisme, sur le modèle du Patriot Act américain voté un mois après le 11 septembre 2001. Cet arsenal juridique permettra-t-il de contrer de nouvelles attaques terroristes ? Les libertés individuelles sont-elles en danger ? Comment faire face à la menace terroriste tout en préservant la liberté des citoyens ? Les invités d'Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ça vous regarde. Invités : Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret Jacques Myard, député UMP des Yvelines Jean de Maillard, vice-président au tribunal de grande instance de Paris, membre du syndicat national de magistrats FO Jacques Follorou, journaliste au Monde et auteur de Démocraties sous contrôle : La victoire posthume d'Oussama Ben Laden, CNRS Editions, Octobre 2014 Question JDD : Faut-il donner plus de pouvoir à la police française pour surveiller Internet ? Réagissez également sur Twitter avec le hashtag #CVR.
Vidéos à la une
Jacques Myard, député UMP des Yvelines, fait partie du groupe de parlementaires qui ont rencontré Bachar al-Assad en Syrie. "Il ne s'agit pas de faire de la realpolitik", a-t-il affirmé mardi.
Vidéos à la une
Le député UMP Jacques Myard fait partie des quatre parlementaires français de gauche et de droite qui ont rencontré mercredi matin à Damas le président syrien Bachar al-Assad. S'il réserve son rapport pour les autorités françaises, le député des Yvelines fait part d'"échanges très importants". "Il est clair que nous ne pouvons pas nous permettre d'ignorer le gouvernement syrien", a-t-il avancé. "Venir et écouter, ça ne signifie pas qu'on approuve", a-t-il précisé, joint par BFMTV par téléphone.
Vidéos à la une
Le député UMP des Yvelines, Jacques Myard, a réagi aux premiers sondages donnant Syriza largement vainqueur. En désaccord avec son collègue Michel Barnier, il s'est emporté contre la politique monétaire grecque des dernières années, qualifiée de purge, et responsable selon lui de ce résultat.
Vidéos à la une
ARENE PARLEMENTAIRE - Hommages et polémique sur la mort du militant Rémi Fraisse, Jacques Myard et la "cervelle" d'Emmanuel Macron "lavée à la mode des méthodes anglo saxonnes", la politique familiale... BFMTV.com vous résume la séance des questions au gouvernement de ce mardi 28 octobre.
Politique
Ce jeudi, la Haute Autorité pour la Transparence de la vie publique (HATVP) a publié les déclarations des intérêts des quelques 900 députés et sénateurs du Parlement. Planet.fr propose la sélection des déclarations atypiques, drôles et déconcertantes.
Vidéos à la une
Jacques Myard s’est hasardé à une indignation tirée par les cheveux mercredi à l’Assemblée nationale pour demander si la France était alignée sur les Etats-Unis. La réponse du ministre...
Politique
Le député UMP Jacques Myard a comparé mercredi le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon à l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Les détails.
Publicité