Vidéos A la une
Jeudi, la Cour constitutionnelle d'Afrique du Sud a condamné le président à rembourser les travaux de sa résidence privé. Ils auraient été payés avec l'argent du contribuable. Les appels à sa démission n'ont pas tardé et certains élus n'ont pas masqué leur colère.
Vidéos A la une
Le président sud-africain Jacob Zuma a subi un revers cinglant jeudi avec un arrêt historique de la plus haute juridiction du pays qui l'a reconnu coupable d'avoir violé la Constitution en utilisant des fonds publics pour sa résidence privée et lui a ordonné de rembourser l'argent.
Publicité