International
Russell Edwards, un homme d'affaires britannique, a sorti une enquête approfondie dans laquelle il déclare avoir "enfin levé le voile sur l'identité du tueur" qui a terrorisé Londres en 1888. 
Vidéos A la une
Le mystère demeure sur l'identité de Jack l'Éventreur depuis près de 130 ans. Et voici qu'une nouvelle théorie voit le jour. Il s'agirait d'un journaliste fait-diversier, un certain Francis Spurzheim Craig. Quelques mois seulement après son mariage, en 1885, son épouse l'avait quitté, et s'était installé dans le quartier de "White Chapel", où elle s'est livrée à la prostitution. Humilié et souffrant de troubles de la personnalité, Francis Craig était alors parti à sa recherche. Une piste jugée suffisamment sérieuse par la ministère de la Justice pour autoriser l'exhumation de la tombe de Mary Jane Kelly, la cinquième et dernière prostituée tuée durant l'année 1888 par ce mystérieux meurtrier.
Société
Nouveau rebondissement dans l'affaire vieille de 126 ans. Des experts assurent que Jack l'Eventreur ne serait pas le barbier polonais, désigné par un détective amateur anglais en septembre, laissant de nouveau planer le doute sur l'identité du meurtrier.
Société
Grâce à des analyses ADN, un homme d'affaires britannique également enquêteur novice aurait identifié le meurtrier de Whitechapel (Londres) qui a sévi durant l'automne 1888.
Insolite
Pour le 125ème anniversaire de l'affaire, et alors que les enquêtes se poursuivent inlassablement, un détective britannique à la retraite affirme avoir définitivement trouvé le coupable des meurtres de Whitechapel. Jack l'Eventreur serait en réalité un marin allemand du nom de Carl Ferdinand Feigenbaum. Une nouvelle thèse qui, bouleversant les idées reçues, ne semble pas au goût de tous. 
Publicité