Vidéos à la une
La plupart des appareils électroniques sont désormais bannis par les Etats-Unis dans les vols en provenance de huit pays à majorité musulmane. Les autorités américaines ont donné quatre jours aux compagnies concernées pour mettre en oeuvre cette interdiction. Seront interdits en cabine tous les appareils plus gros que les smartphones, comme les ordinateurs portables, les tablettes ou encore les consoles de jeux. Les huit pays sur la liste sont la Jordanie, l'Egypte, la Turquie, l'Arabie saoudite, le Koweit, le Qatar, les Emirats Arabes Unis et le Maroc. Sur les vols décollant de ces pays à destination des Etats-Unis, les appareils plus volumineux que les téléphones portables devront donc aller en soute avec les bagages. L'interdiction serait liée à une menace récente provenant du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique. La crainte est que des explosifs soient dissimulés dans ces appareils. Au total, une cinquantaine de vols quotidiens de neufs compagnies devront se plier à cette injonction. Avec AFP
Vidéos à la une
Dans des Pays-Bas en pleine campagne pour les législatives du 15 mars, Geert Wilders se voit déjà Premier ministre. Le leader d'extrême-droite, deuxième dans les sondages, réaffirme ses positions anti-islam. Wilders veut fermer toutes les mosquées de Hollande. Fin février, il a traité une partie des Marocains vivant dans le pays de " racaille " dont il faut se débarrasser. Il s'en prend désormais au livre saint de l'Islam. " Je préférerais qu'il n'y ait pas le Coran aux Pays-Bas dans la mesure où nous avons interdit 'Mein Kampf'. Cela peut sembler hautement symbolique mais cela aurait un effet important ", assure Geert Wilders. " Si notre pays avait une politique d'immigration plus dure que les autres pays, alors les immigrés iraient dans les autres pays. " Ce dimanche, des groupes musulmans ont organisé une journée contre l'islamophobie dans une mosquée d'Amsterdam. Pour les opposants de Geert Wilders, le problème des Pays-Bas, ce ne sont pas ses immigrés, ce ne sont pas les musulmans. C'est tout simplement le chômage. " La première crise du capitalisme remonte à 2008. Avec le chômage en augmentation, on a vu les opportunités d'emploi diminuer ", dit Rudi Kunzel, professeur à la retraite. " Alors les gens ont raison d'être en colère mais il ne faut pas que cette colère s'exerce contre les minorités. " Geert Wilders recueillerait environ 15 % des intentions de vote, juste derrière l'actuel Premier ministre Mark Rutte du parti libéral-démocrate. Mais même en cas de victoire, du fait d'un scrutin à la proportionnelle, il ne serait pas assuré de gouverner. À moins d'établir une alliance avec Mark Rutte, qui se refuse à le faire.
Société
Dans de nombreux quartiers, la loi de la République a été remplacée par la loi coranique. C’est le constat qui ressort de ce livre, recueil de dizaines de témoignages de professeurs, infirmières ou de maires au contact d’un islam politique de plus en plus visible.
Revue du web
Avec Atlantico
Là où il fallait refondre, de haut en bas, notre outil antiterroriste, l'Intérieur s'est lancé dans le mirage de la "déradicalisation"..
Revue du web
Avec Atlantico
A l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Thomas Guénolé nous explique notamment pourquoi il est faux et dangereux de dire que l'islam ne serait pas compatible avec la République.
Société
Si les djihadistes sont souvent imprévisibles, leurs changements comportementaux sont souvent un signe annonciateur d'un passage à l'acte. Dans l'islam, cette stratégie de la dissimulation s'appelle la taqiya. 
Politique
Le premier tour de la primaire de la droite verra s'affronter deux catholiques. Mais les mesures qu'ils proposent en matière de religion ne sont pas les mêmes.
Politique
Invitée mercredi sur "BFMtv", la Républicaine s'est appuyée sur des chiffres de sondages imprimés sur une pancarte afin de contrecarrer le programme d'Alain Juppé. 
Politique
"Un président ne devrait pas dire ça… Les secrets d’un quinquennat". Un livre explosif dans lequel François Hollande n’a pas hésité à répondre à toutes les questions de deux journalistes, même les plus délicates. Extraits. 
Politique
"Je ne veux pas que la France devienne musulmane", a déclaré lundi Nadine Morano. La député européenne a même dénoncé une "immigration massive arabo-musulmane".
Vidéos à la une
Une inscription islamophobe a été découverte sur un mur de la mosquée de Bron, causant l'indignation de la communauté musulmane.
Vidéos à la une
Quelque 21 familles musulmanes ont été décimées dans l'attentat de Nice. RMC a assisté dimanche soir à une cérémonie religieuse, organisée pour ces victimes musulmanes, dans une mosquée de la ville.
Vidéos à la une
A Bagdad, des musulmans chiites et sunnites ont participé à une veillée en hommage aux 250 victimes de l'attentat qui a frappé la capitale irakienne dimanche dernier, le plus meurtrier depuis l'invasion américaine de de 2003. Les fidèles se sont aussi réunis dans les mosquées de divers pays musulmans comme le Pakistan, la Malaisie ou encore l'Egypte pour les prières de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois sacré du ramadan.
Vidéos à la une
Le mois du ramadan a été particulièrement meurtrier à travers le monde. Dans un message audio diffusé sur internet, l'État islamique avait appelé ses partisans à faire de cette période religieuse 'un mois de calamités partout pour les non-croyants.' Le 12 juin, un homme qui se réclame de l'État islamique ouvre le feu dans un bar gay d'Orlando et tue 49 personnes. Le 27 juin, plusieurs attaques visent la ville côtière de Mukalla, au Yémen. Des kamikazes font exploser des bombes qu'ils portent sur eux. Les attentats sont revendiqués par l'État islamique et font 43 morts. Le lendemain, 44 personnes sont tuées et 150 autres blessées dans le triple attentat suicide contre l'aéroport Atatürk d'Istanbul. L'attentat est attribué à l'État islamique. Le premier juillet, vingt personnes sont tuées dans une prise d'otages à Dacca, au Bangladesh. Parmi les victimes, neuf ressortissants italiens dont l'autopsie a révèlé qu'ils ont été torturés. L'État islamique revendique la prise d'otages. L'État islamique revendique également l'attentat de Bagdad qui le premier juillet vise la communauté chiite. L'explosion d'un camion piégé tue au moins 250 personnes. C'est l'attentat le plus meurtrier de ces treize dernières années. Le lendemain de l'attentat de Bagdad, trois attaques suicides sont perpétrées en Arabie Saoudite. L'un des kamikazes déclenche la charge qu'il porte devant la mosquée de Medina alors qu'un autre attentat a lieu près de la mosquée de Qatif, la capitale de la minorité chiite du pays. Sept personnes sont tuées dans ces attentats. 'Pour les organisations terroristes comme l'État islamique, le mois du ramadan est le mois du Djihad' explique le journaliste d'Euronews Riad Muasses. 'Souvent, pour eux, la date anniversaire de la bataille de Badr, le 17è jour du Ramadan, convient le mieux pour un attentat. Pendant le Ramadan, les rassemblements sont nombreux : les attentats peuvent faire un maximum de victimes et c'est ce qui est arrivé à Bagdad dernièrement. Enfin, le message des organisations terroristes est qu'ils peuvent frapper partout, quelles que soient les mesures de sécurité, comme ils l'ont fait à Médine.' Mercredi, les Musulmans à travers le monde ont célébré l'Aïd, la fête qui marque la fin du ramadan et du jeûne qu'ils ont observé du lever au coucher du soleil. Selon les estimations au moins 400 personnes ont été tuées pendant la période du ramadan, dans des attentats attribués à l'État islamique.
Vidéos à la une
Un rapport rendu par le Sénat sur l'islam de France fait beaucoup de bruit. Il a soulevé la question de l'influence des pays étrangers sur la deuxième religion de l'Hexagone. Notre journaliste, Ségolène Chaplin, décrypte les inquiétudes des sénateurs.
Vidéos à la une
Des millions de musulmans à travers le monde célèbrent aujourd'hui l'Aïd-el-Fitr, la fête qui marque la fin d'un mois de ramadan. Une prière a réuni plusieurs centaines de milliers de fidèles à La Mecque en Arabie Saoudite. Le royaume a été frappé par trois attentats suicide il y a deux jours. Dans un discours, le roi a promis d'agir avec une poigne de fer contre les extrémistes. L'Aïd est fêté ce mercredi dans la plupart des pays musulmans, à l'exception notamment de la Turquie et de la Bosnie-Herzégovine où il a été célébré avec un jour d'avance. En Iran, c'est le guide suprême Ali Khameneï qui a prononcé la prière. Le président iranien a souhaité la paix et encouragé l'unité entre les Chiites et les Sunnites. En Malaisie, pays qui compte 60 % de musulmans, ils étaient des milliers à se réunir pour prier à la mosquée de Kuala Lumpur.
Vidéos à la une
Les musulmans du monde entier s'apprêtent à célébrer la fête de l'Aid marquant la fin de Ramadan. Mais dans les camps de réfugiés irakiens comme ceux de Fallouja, à 50 km de Bagdad, la lutte pour la survie reste la priorité. Fuyant les atrocités du groupe Etat islamique, des dizaines de milliers d'habitants s'entassent dans des camps avec le minimum vital. Irak: ne plus revenir à Fallouja 'la ville maudite' https://t.co/ooeGvWi6jE par mojobaghdad et Safamajeed #AFP pic.twitter.com/gBkWeAXNJA- Agence France-Presse (@afpfr) 2 juillet 2016 A plusieurs reprises, le HCR a tiré la sonnette d'alarme sur les conditions de vie de ces réfugiés. Mais rien ne devrait changer avant le mois d'août prochain, au mieux a indiqué l'ONU. 'On vit un enfer, raconte cette mère de famille. On n'a pas d'électricité. On doit attendre des heures pour avoir de l'eau. Il y a de la poussière partout mais on ne peut pas fermer nos tentes car il y fait trop chaud. Mais Dieu merci, nous allons arrêter de jeûner.' 85 000 habitants de Fallouja ont fui la ville ces dernières semaines. Avant d'autoriser leur rapatriement, les autorités irakiennes veulent d'abord s'assurer que la cité, occupée par Daech durant 2 ans et demi, et qui vient d'ête libérée, est désormais bel et bien sécure. Des frappes tuent plus de 150 djihadistes près de Fallouja en Irak https://t.co/DPtCkGaIP2 pic.twitter.com/CaBll9un9S- Le Monde (@lemondefr) 30 juin 2016 Depuis une semaine, les forces spéciales irakiennes avancent prudemment. Une partie de Fallouja pourrait encore être minée. Et ses environs ne sont pas encore totalement sécurisés. [DOCUMENT France3tv] Des journalistes ont pu pénétrer dans Fallouja, libérée de l'EI https://t.co/6VhJaIb98Chttps://t.co/AkKF0nQr6i- francetv info (francetvinfo) 29 juin 2016 Avec Agences
Vidéos à la une
La Région a supprimé sa subvention d'un millions d'euros à l'Institut Français du Culte Musulman.
Vidéos à la une
Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate, regrette que les Chrétiens d'Orient soient abandonnés par les Occidentaux au détriment "des relations commerciales avec les monarchies pétrolières du Golfe".
Vidéos à la une
Donald Trump n'a pas perdu de temps pour récupérer à son compte l'attaque de la discothèque gay d'Orlando. Il réitère sa volonté d'empêcher l'accès des États-Unis aux musulmans. Il accuse même la communauté musulmane de complicité avec le tueur.
Vidéos à la une
Le maire de Tourcoing craint une guerre civile en France. Face à la montée des communautarisme, il souhaite "une concorde religieuse", un encadrement de l'Islam en France par un clergé. Il regrette par exemple que les mosquées soient dans la majorité des cas financés par des pays étrangers, ou que les imams soient trop peu souvent liés à la culture française. Selon lui, l'Etat doit porter des actes d'autorité pour que la laïcité soit respecté mais aussi que les musulmans de France puissent suivre leur religion sans encombre.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/AbVqmTaY . Abderrahim Oufaquir, président de l'association "Vendée Maghreb", fait le point sur le ramadan dans la religion musulmane. Plus sur http://wizdeo.com/s/tvvendee . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
En Indonésie comme dans plusieurs autres pays musulmans, c'est par la prière qu'a débuté le mois de ramadan. Le mois de jeûne débute ce lundi ou mardi selon les pays. Plus d'un milliard et demi de musulmans participent durant quatre semaines à ce qui constitue le quatrième pilier de l'islam. Mais dans certains endroits comme dans la bande de Gaza, sous blocus israélien, la célébration sera marquée par les pénuries et des mesures de sécurité très strictes en cette période de vives tensions israélo-palestiniennes. 'Malgré le fait de vivre sous occupation, malgré tout ce qui se passe, les martyrs, les blessés, on profite et on est joyeux pendant le ramadan qui reste une célébration', confie un résident de Hébron. Pas simple pour ceux qui le souhaitent de se rendre à la mosquée al-Aqsa, à Jérusalem, les contrôles de sécurité étant nombreux. A Damas, la capitale syrienne, certains étals sont pleins, mais l'argent manque alors que la guerre n'en finit pas. 'Pour résumer, psychologiquement, les gens vont mal, dit un homme. Deuxièmement, la situation économique ne permet pas aux gens d'acheter des pâtisseries et d'autres choses qui accompagnent normalement la rupture du jeûne.' Dimanche soir, à Barheïn, des fidèles se sont retrouvés sur cette plage pour voir apparaître le premier croissant de la nouvelle lune qui marque l'entrée dans le ramadan. Trente jours durant, ils s'abstiendront de manger et de boire la journée, pour mieux se consacrer aux prières et à la charité.
Vidéos à la une
Rachid Benzine a été champion de France de kick-boxing avant de devenir islamologue, chercheur et enseignant universitaire. Depuis 20 ans, il fait équipe avec le prêtre Christian Delorme afin d'échanger et de créer des liens entre islam et christianisme. Invité de LCI, il revient sur son parcours, fortement influencé par son père.
Vidéos à la une
200 personnes ont manifesté pour protester contre l'ouverture d'un centre de prévention de la radicalisation à Pontourny.
Vidéos à la une
Le projet de centre de prévention de la radicalisation créé toujours autant d'inquiétude parmi les riverains.
Vidéos à la une
Une rencontre inédite au Vatican et un symbole. Le pape François reçoit le grand imam d'Al-Azhar, considéré comme la plus haute autorité de l'islam sunnite. Une poignée de mains chaleureuse, un entretien de 30 minutes et des cadeaux comme ce médaillon pour la paix offert à l'imam. Le pape et le grand imam d'Al-Azhar, haute autorité sunnite, se sont rencontrés au Vatican https://t.co/8684Pz3An7 pic.twitter.com/lGFHZOyiPV- Le Monde (@lemondefr) May 23, 2016 C'est une rencontre importante dans le cadre du dialogue entre l'Eglise catholique et l'islam. Les deux institutions étaient en froid depuis dix ans, depuis des propos controversés de Benoît XVI, semblant associer islam et violence. Depuis l'arrivée du pape François, les liens se sont réchauffés. Le chef de l'Eglise catholique ayant fait du dialogue interconfessionnel l'une de ses priorités. Il multiplie les messages de tolérance et d'ouverture à l'égard des autres grandes religions. AFP
Vidéos à la une
L 'Autriche élit son président ce dimanche. Norbert Hofer, le candidat d'extrême droite, part favori, avec un programme ouvertement anti-islam. La communauté musulmane s'inquiète. Surtout que ce scrutin intervient dans un contexte déjà tendu: dans le pays, les agressions à connotations raciste et islmamophobe ont fortement augmenté depuis un an.
Vidéos à la une
La justice iranienne prend une nouvelle fois des mesures pour censurer les publications sur les réseaux sociaux. Ce dimanche, les autorités ont annoncé l'arrestation de huit personnes dans le milieu de la mode, notamment des mannequins accusées d'avoir posé sans porter le voile, obligatoire au sein de la République islamique. Les photos ont été diffusées sur Instagram. Une ancienne mannequin a été interrogée par des procureurs de Téhéran sur la chaîne de télévision d'état, afin qu'elle exprime des regrets publiquement. La semaine dernière, une parlementaire s'était vue refuser l'accès aux débats de son assemblée. Des photos de l'élue, non voilée, étaient ressorties sur les réseaux sociaux. Iran's hard-liners crack down on models not wearing head scarves https://t.co/piu9UdBwLO pic.twitter.com/jseTV4c5tq- The New York Times (@nytimes) 16 mai 2016
Vidéos à la une
Une salle de prière musulmane d'Ajaccio a été détruite par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. Devant le lieu de culte ravagé par le feu, un homme a interrompu l'interview d'un autre qui selon lui ne faisait "pas partie de l'association" du culte musulman local, demandant "de quel droit" il répondait aux questions.

Pages

Publicité