Politique
De ses comptes en banque, bien évidemment. Mais découvrez-en un peu plus sur l’origine de ses 363 615 euros réglés par chèque lundi
Politique
Nicolas Sarkozy a fait un chèque 363 615 euros à l'UMP pour "assumer" les pénalités dues à l'invalidation de ses comptes de campagne de 2012.
Politique
Ce lundi 6 octobre, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "abus de confiance" visant Nicolas Sarkozy.
Politique
Depuis vendredi après-midi, Nicolas Sarkozy est officiellement de retour dans l'arène politique. Or, les huit affaires dans lesquelles son nom est cité pourraient gêner son dispositif de reconquête.
Politique
Depuis sa défaite en 2012, Nicolas sarkozy est membre de droit au Conseil constitionnel. Problème, siéger parmi les sages est incompatible avec quelconque activité politique.
Politique
Aujourd'hui, L'Express publie les conséquences de la dérive budgétaire de l'UMP sur les petites structures qui dépendent de sa survie. Si beaucoup de "mouvements associés" se sont vus privés de dotation, le parti d'opposition n'a toujours pas réglé sa dette au Parti Chrétien Démocrate.
Politique
Le parti d'opposition aurait-il payé des pénalités à la place de Nicolas Sarkozy ? C'est ce que tentent de vérifier les enquêteurs saisis par le parquet de Paris depuis le 2 juillet dernier.
Politique
Alors que depuis l’invalidation de ses comptes de compagne par le Conseil constitutionnel, Nicolas Sarkozy est de plus en plus présent au sein de l’UMP et semble faire progressivement son grand retour en politique, Marine Le Pen affiche une certaine sérénité. Découvrez pourquoi.
Politique
Alors que le Conseil Constitutionnel a annoncé mercredi l’invalidation des comptes de campagne de 2012 de Nicolas Sarkozy, ce dernier a déclaré vouloir démissionner de son siège du conseil des Sages pour retrouver sa "liberté d’expression". Il a par ailleurs relayé l’appel aux dons de l’UMP dans un message sur Facebook. Cette invalidation annonce-t-elle le grand retour de Nicolas Sarkozy ?
Publicité