Revue du web
Avec Atlantico
Alors que s'est tenue cette semaine une rencontre au format Normandie pour résoudre le conflit ukrainien, les tensions actuelles entre Vladimir Poutine et les dirigeants européens - au premier rang desquels François Hollande - rendent peu probable un désengagement de la Russie en Ukraine. D'autant plus que ce conflit, qui s'inscrit dans une stratégie globale de déstabilisation, permet à la Russie de menacer son "étranger proche" et de décourager toute velléité d'association avec l'Union européenne.
Publicité