Après avoir été absent pendant 10 jours de la vie médiatique, Vladimir Poutine est apparu en public ce lundi, à l’occasion de la réception du président du Kirghizstan Almazbek Atambaïev.

Vladimir Poutine, le président russe surmédiatisé en temps normal, n’était pas apparu en public depuis la visite à Moscou du président du Conseil italien, Matteo Renzi le 5 mars dernier. Ce lundi, après dix jours d’absence, le chef de l’Etat russe a accueilli ce lundi son homologue kirghize au Palais Constantin, près de Saint-Pétersbourg, rapporte Le Monde.

"On s'ennuierait s'il n'y avait pas de ragots"

L’absence de Vladimir Poutine avait suscité les rumeurs les plus folles. Malgré les démentis, le Kremlin n’était pas parvenu à les stopper. Les médias russes s’étaient imaginé le président russe souffrant ou victime d’un Coup d’Etat. Certains avançaient que le président russe se trouvait devenu père d’un enfant né en Suisse suite à sa liaison avec une ancienne sportive et d’autres qu’il aurait participé à un tournoi de judo en Corée du Nord.

Lire aussi -Vladimir Poutine : sa maîtresse a-t-elle accouché en secret dans une clinique suisse ?

Le chef de l’Etat russe, âgé de 62 ans, s’est amusé des rumeurs en déclarant face à la presse : "On s'ennuierait s'il n'y avait pas de ragots".

Publicité
Vladimir Poutine avait annulé plusieurs événements importants la semaine dernière dont un voyage au Kazakhstan pour une rencontre trilatérale avec les chefs d’Etat kazakh et biélorusse ainsi que la signature d’un accord avec l’Ossétie du Sud. Cette région située dans le Caucase s’est séparée de la Géorgie en 1992, la Russie a reconnu son indépendance en 2008. Le retour sur la scène médiatique du président russe devrait mettre un terme aux bruits de couloir.