Un violent séisme d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter a frappé ce samedi la ville de Katmandou au Népal. La capitale est dévastée et le nombre de morts de cesse de croître : on déplore pour l'heure au moins 670 victimes.

Mise à jour à 15h45 : le nombre de morts dûs au séisme serait désormais de 758.

 

Un très violent séisme a frappé le Népal ce samedi à 13h56, heure locale. Le tremblement de terre, d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter, a totalement dévasté Katmandou, la capitale népalaise. L'épicentre du séisme se trouvait à Pokhara, une ville située à environ 77 kilomètres au nord-est de Katmandou, une ville qui a elle aussi été transformée en ruines. Depuis, le bilan humain ne cesse de s'alourdir. A 14 heures, heure de Paris, les autorités déploraient déjà 668 morts, un chiffre qui pourrait malheureusement continuer de grandir dans les heures qui viennent.

Des centaines de blessés

A Katmandou, les victimes affluent par centaines en direction des hôpitaux, et les blessés sont désormais soignés à même le sol au milieu des ruines dans les rues. De nombreux immeubles se sont effondrés, et selon les médias locaux, plusieurs centaines de personnes seraient coincées sous les décombres. Plusieurs monuments historiques, comme la célèbre tour de Dharhara, ont été détruits.

Des morts jusque sur le Mont Everest

Publicité
Après les première secousses, pas moins de 13 répliques ont été ressenties dans le pays. Mais le séisme a aussi touché plus ou moins violemment les pays voisins, notamment l'Inde, la Chine ou encore le Pakistan. Le Mont Everest a lui aussi été secoué par le tremblement de terre, où plusieurs avalanches ont été provoquées. Plusieurs alpinistes auraient ainsi été pris au piège. Deux camps de base auraitent été balayés, et selon l'agence Reuters, pour l'heure 8 personnes ont trouvé la mort.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité