Envoyée près de la frontière serbe, une journaliste télé hongroise a récemment été renvoyée après que son employeur a découvert qu’elle avait frappé des migrants qui tentaient d’entrer dans le pays. 

Des images choquantes. Une vidéo fait actuellement le tour des médias hongrois. Sur les images on peut voir une journaliste locale envoyée à Roszke, près de la frontière avec la Serbie, filmer l’afflux de migrants. Seulement, au lieu de se contenter de capturer les évènements sans y prendre part, la jeune femme s’en prend violemment aux personnes, parfois mineures, qui tentent de fuir la police après être entrées illégalement sur le territoire hongrois. La vidéo montre ainsi la journaliste, caméra à l’épaule et le visage en partie masqué par un foulard rouge, en train de faire un croche-pied à un homme portant un enfant dans ses bras, lesquels tombent ensuite à terre (Cf. vidéo ci-dessus). Ces images ont été mises en ligne par la chaîne N1TV qui emploie cette journaliste.

La journaliste s’en est prise à des enfantsD’autres images des violences commises par cette journaliste sur des migrants ont également été mises en ligne sur les réseaux sociaux. Sur celles-ci, on voit la Hongroise être bousculée par un groupe de migrants qui tentent de fuir les autorités à ses trousses, avant de donner un coup de pied à un garçon et de faire un autre croche-pied à une fillette.

Publicité
Suite à la publication de ces images qui ont choqué une partie de l’opinion publique, la direction de NITV a décidé de renvoyer la journaliste pour "comportement inacceptable".  "Le contrat de travail de l'opératrice a été résilié avec effet immédiat aujourd'hui, nous considérons l'affaire comme close", a-t-elle précisé dans un communiqué.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité