Mardi matin, à Baïkonour, ville du Kazakhstan, une fusée russe appelée Proton-M a explosé quelques secondes après son décollage. L'engin transportait trois satellites pour le système de navigation Glonass.

Mardi dans la matinée, une fusée russe appelée Proton-M, a explosé quelques secondes après son décollage depuis une ville du Kazakhstan, Baïkonour. L'engin transportait trois satellites pour le système de navigation Glonass. S’il n’y a pas eu de blessé lors de cette explosion, le coût des dégâts et de la perte de ces trois satellites est estimé à plus de 200 millions de dollars.

La chaîne de télévision publique russe Rossia 24, a diffusé en direct le décollage de la fusée de l’Agence spatiale russe, Roskosmos. Cette même agence a ensuite expliqué dans un communiqué que si l'engin a explosé c’est parce que ses moteurs ont tout simplement arrêté de fonctionner. Lorsque la fusée a touché le sol, à 2,5 kilomètres du lieu de lancement, elle a créée un cratère de 150 à 200 mètres de diamètre selon les premières estimations.

Publicité
Une explosion dangereuse pour l’hommeLorsque la fusée a explosé, elle a créée une fuite de combustible dangereux pour l’homme. Talgat Moussabaïev, le président de l’Agence spatiale kazakhe, a expliqué qu’"un nuage de fumée provoqué par la combustion de l’heptyle (la fusée en contenait 600 tonnes) s’est formé au-dessus du territoire du cosmodrome." C’est pourquoi  les habitants des alentours ont reçu pour consigne de rester chez eux et de fermer leurs fenêtres.

Vidéo : une fusée explose quelques secondes après son décollage