Asia Ramazan Antar, surnommée "l'Angelina Jolie kurde", a été tuée en tentant d’arrêter des terroristes de Daech dans le nord de la Syrie. Elle combattait au sein d'une unité féminine.

Elle était une militante féministe, une guerrière chevronnée et une figure célèbre des YPJ, les "unités de défense de la femme" kurdes. Asia Ramazan Antar a été tuée la semaine dernière lors d'une attaque de Daech, dans la ville syrienne de Jarabulus, indique le Times. Elle tentait de stopper trois voitures piégées lancées à pleine vitesse, et en a fait sauter deux avec ses compagnonnes avant de périr dans l'explosion de la dernière.

La combattante âgée de 19 ans était connue en Occident, car elle ressemblait beaucoup à l'actrice Angelina Jolie. Pourtant, ses compétences étaient loin de se limiter à la beauté de sa plastique.

À lire aussi – Devenue un symbole, la photo de cet enfant syrien blessé au crâne fait le tour du web

"Construire une vie meilleure"

Asia Ramazan Antar, née dans le Kurdistan syrien, s'est mariée à 17 ans, à la sortie du lycée. Elle a divorcé au bout de quelques mois et a rejoint les YPJ, une faction de l'armée kurde exclusivement composée de femmes. C'est à ce moment qu'elle a gagné son "nom de guerre" : Giyan, la "Brillante". Par la suite, elle a gagné ses lettres de noblesse en s'illustrant dans de nombreuses batailles.

Publicité
"Elle disait toujours que la femme possède sa propre forme d'intelligence, et qu’elle n’a pas besoin de copier ce que fait l’homme", rapporte au Times la commandante Abdullah, qui a eu la soldate sous ses ordres. À ses dires, Asia Ramazan Antar s'était engagée contre les terroristes pour combattre "la laideur de leur point de vue" et "construire une vie meilleure".

Vidéo sur le même thème – Les Kurdes d’Allemagne manifestent en nombre à Cologne