Des détails étranges présents dans les dernières vidéos de Marina Joyce, une youtubeuse anglaise, font croire aux internautes qu'elle était séquestrée et maltraitée. D'autres crient au coup de pub...

Marina Joyce est une youtubeuse "mode" de 19 ans vivant dans le quartier d'Enfield, à Londres. Dans ses vidéos, elle dispense des tutoriels de maquillage et des conseils pour étoffer sa garde-robe. Seulement, celle qu'elle a publiée vendredi dernier a affolé ses fans : certains détails laisseraient penser qu'elle travaille sous la contrainte et n'est pas libre de ses mouvements.

Dans la vidéo incriminée, Marina Joyce vante les mérites d'une extravagante robe rose bonbon qui selon elle est "parfaite pour les garden-parties et les mariages". Son attitude hallucinée et ses gestes vaporeux ont fait fantasmé les internautes, qui l'ont crue droguée. Son visage est figé, elle laisse traîner de longs silences... En outre, elle survend la marque de la robe et insiste sur certains mots comme advertising, "publicité". Détail ultime, une main tenant un bout de papier apparaît dans un coin du cadre.

À lire aussi - Affaire Fiona : gare à la fausse alerte enlèvement !

Buzz ou enlèvement ?

Le hashtag #savemarinajoyce ("Sauvez Marina Joyce") fait le tour de Twitter depuis la publication de cette vidéo. Les fans se sont attelés à détailler chaque indice laissant croire que la jeune femme est en danger. La police d'Enfield a même été contactée, mais sur son compte Twitter, le commissariat a assuré qu'elle se portait bien. Marina Joyce a à son tour rassurée son audience, via un tweet puis par un direct vidéo dans lequel elle a répondu aux questions des internautes en personne. Cela n'a pas suffi.

Publicité
Son regard terrifié et son discours décousu ne convainquent pas ses fans. On entend même des gémissements vers lesquels elle regarde, apparemment apeurée. Selon d'autres internautes plus méfiants, tout cela ne serait qu'un vaste coup de pub destiné à stimuler sa notoriété. L'indice de cette théorie-ci ? La vidéo a été vue plus de 14 millions de fois, et le nombre des abonnés de Marina Joyce a doublé.
Publicité