57 000 euros d'implants capillaires pour Harry, une actrice divorcée pas encore rompue au protocole bientôt dans la famille royale, le couple préoccupe la reine Elizabeth.

Le prince Harry est prêt à tout pour ne pas finir comme son frère.  Le futur marié est très inquiet de sa calvitie naissante. Il souhaite y remédier en faisant des implants après son mariage le 19 mai prochain. Comme le rapporte le JDD ce dimanche 4 février, cette lubie capillaire a un coût : 57 000 euros. Alors que l'Angleterre est économiquement au plus mal à cause du Brexit, c'est un somme qui scandalise l'opinion publique outre-Manche. La reine Elizabeth a été forcée d'intervenir pour rappeler que l'ensemble des frais liés au mariage, dont le coût a été estimé à 569 000 euros, serait entièrement assumé par la famille royale.

Meghan Markle recadrée par la reine

Elizabeth II a déjà dû sévèrement recadrer l'actrice américaine. Meghan Markle doit désormais apprendre à se plier aux règles du protocole. La reine lui a notamment reproché son "usage vulgaire" du téléphone en public. Meghan Markle a de son côté déjà entrepris les démarches pour obtenir la nationalité britannique. Comme le précise le JDD, la jeune femme fait tout pour s'intégrer à la famille royale, malgré de sérieux obstacles : Américaine, elle est roturière et divorcée à 36 ans.

Publicité
Mais Meghan Markle ne manque pas de montrer sa bonne volonté pour satisfaire les exigences de la reine. Elle a déjà renoncé à sa carrière d'actrice en abandonnant son rôle dans la série "Suits". Fille de protestants et mariée selon la tradition juive avec un producteur d'Hollywood, la jeune femme a également accepté de se faire baptiser selon le rite anglican avant son mariage à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité