Le Vatican a annoncé ce vendredi que le pape François a décider de convoquer un consistoire pour débattre de la canonisation de deux de ses prédécesseurs. Il s’agirait ainsi de Jean-Paul II, pape de 1978 à 2005 et de Jean XXIII, pape de 1958 à 1963.

"Le souverain pontife a approuvé (...) la canonisation du bienheureux Jean XXIII et décidé de convoquer un consistoire concernant aussi la canonisation du bienheureux Jean-Paul II", a indiqué ce vendredi le Vatican dans un communiqué. C’est à la suite d’une rencontre avec le Cardinal en charge de la Congrégation pour la cause des saints, Angelo Amato, que la canonisation de Jean XXIII (1958-1963) a été validée par le souverain pontife et qu’un second miracle a été attribué Jean-Paul II (1978-2005). Ce dernier sera d’ailleurs canonisé fin 2013, une fois que le consistoire l’aura validé.

Des papes d’exceptionSurnommé le "bon pape", Jean XXIII va accéder à la sainteté sans pour autant avoir deux miracles à son actif. Rentrer dans les rangs des saints n’est pas anodin. Il faut en effet être à l’origine de deux miracles reconnus par l’Eglise catholique. Seule la décision du pape peut supplanter cette règle, mais cela est d’autant plus rare.

Publicité
Si le consistoire valide la demande de canonisation du pape François, Jean-Paul II pourrait être canonisé avant la fin 2013, seulement deux ans et demi après sa béatification. Lors des obsèques de Jean-Paul II en 2005, et après 27 ans de pontificat, la foule avait crié "Santo subito !" qui signifie "qu’il soit fait saint de suite !".

Le pape François semblerait ainsi vouloir s'inscrire dans la continuité de l'action de ses prédécesseurs, proche des croyants et des pauvres.