La police allemande offre une récompense de 100 000 euros à toute personne détenant une information susceptible de permettre l’arrestation d’Anis Amri, le Tunisien suspecté d’être l’auteur de l’attentat de Berlin. 

Trois jours après l’attentat qui a eu lieu sur un marché de Noël à Berlin, la police allemande est toujours à la recherche du terroriste qui conduisait le poids-lourd. Après avoir soupçonné un temps un réfugié pakistanais de 23 ans, les enquêteurs d’outre-Rhin s’orientent désormais vers la piste d’un Tunisien de 24 ans, Anis Amri, qui avait séjourné dans un centre de l’ouest du pays. Pour y parvenir rapidement, ils ont même décidé d’offrir une récompense de 100 000 euros à toute personne qui détient une information capable de localiser le suspect et de l’arrêter.

A lire aussi –Méfiez-vous des intox qui circulent après l’attentat à Berlin

Pourquoi une telle récompense ?

Publicité
Une pratique extrêmement rare en Allemagne qui pourrait servir à compenser "les lacunes des investigations menées" jusqu’alors par les autorités, croit savoir BFM TV. La chaîne d’informations en continu ajoute qu’avec cette récompense les enquêteurs cherchent également à attirer les demandeurs d’asile qui auraient pu côtoyer le suspect et les inciter à coopérer. "100.000 euros ça ne fait rien pour les Allemands, en revanche 100.000 pour les réfugiés, ça compte énormément", a souligné sur BFM TV Antoine Basbous, le directeur de l'Observatoire des pays arabes à Paris. "Les policiers comptent désormais sur un proche ou un voisin du suspect pour mettre la main sur Anis Amri. Dans les premières heures de l'enquête, la police allemande a reçu 500 appels, dont 80 ont été pris au sérieux", ajoute le site.

En vidéo - Attentat à Berlin : Angela Merkel horrifiée et choquée