Un homme Japonais de 20 ans a été arrêté ce jeudi devant les caméras de télévision. Il était activement recherché par la police qui le soupçonne d’avoir participé à un viol collectif le 2 janvier dernier. Une chasse à l’homme qui a mobilisé 4000 policiers.

© AFP

C’est une scène qui aurait pu émaner de la télévision américaine, mais c’est au Japon qu’elle s’est déroulée. Yuta Sugimoto, un jeune Japonais de 20 ans, a été arrêté ce jeudi devant les caméras de la chaine de télévision NHK, après une chasse à l’homme de 48 heures qui a mobilisé pas moins de 4000 policiers, 900 véhicules, plusieurs navires et hélicoptères, ainsi que des chiens renifleurs.

Une traque de 48 heuresSoupçonné d’avoir participé au viol collectif d’une femme à Kawasaki, près de Tokyo, le 2 janvier dernier, il était activement recherché depuis mardi. Alors que des policiers l’accompagnaient au bureau du procureur où il devait coir son avocat, Yuta Sugimoto s’est échappé. La police a alors déployé un important dispositif pour le retrouver. Mercredi, ses vêtements ont été découverts dans le jardin d’une maison. Il a finalement été arrêté ce jeudi dans un jardin public de Yokohama, près de Kawasaki.

Publicité
Du grand spectacle rare au JaponToute la scène a été filmée depuis un hélicoptère, et montre que le suspect a été encerclé par une vingtaine de policiers avant d’être emmené dans un véhicule immatriculé, ironie du sort, « 007 ». Un spectacle digne d’Hollywood mais qui reste rare au Japon, un pays où le taux de criminalité est l’un des plus bas au monde. La population, souvent effrayée par ce genre d’histoires, attend alors que la police agisse vite.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :